Smalto

Fondée en 1962 à Paris par le couturier italien Francesco Smalto, Smalto est une Maison de couture et de prêt-à-porter pour homme, qui perpétue la tradition de la grande mesure et un savoir-faire d’exception au sein de son atelier parisien. Un savoir-faire exigeant plus de 10 ans de formation pour accomplir à la perfection chacune des 33 étapes de la construction d’un costume. Outre cette pièce iconique de la Maison, la veste ou le smoking – qui constituent le dressing de l’homme élégant -, la marque propose des lignes de prêt-à-porter et d’accessoires alliant mise formelle et chic décontracté.

Chez Smalto – véritable ambassadeur d’un art de vivre à la française dans ce qu’il a de plus raffiné -, élégance intemporelle sont les maîtres mots. La ligne est près du corps, la silhouette élégante et raffinée. Immédiatement reconnaissable pour tout amateur averti, la coupe – d’une maîtrise technique impeccable – assure un confort et une aisance inimitables. Certains détails, comme le célèbre cran de revers dit « à l’équerre » ou encore « cran Smalto », sont même devenus des classiques.

Fort d’un savoir-faire de maître-tailleur, Francesco Smalto est, selon les termes de la romancière François Sagan, « (…) un de ces rares hommes qui peut mêler le luxe et la sobriété, le quotidien et l’éclat. » Ayant eu très jeune la passion de la coupe et de l’étoffe, il part aux États-Unis pour parfaire sa technique coupeur chez Harris à New-York, le tailleur du Président Kennedy. À son retour à Paris, il s’installe rue La Boétie et crée, en février 1962, sa Maison éponyme, avec l’envie « d’être un couturier différent des autres, c’est à dire d’offrir ce qui ne se voyait pas ailleurs. »

Avec ses vêtements sur-mesure ajustés – du costume rayé au smoking blanc, en passant par la saharienne ou les costumes futuristes, la Maison Smalto révolutionne le vestiaire masculin. La recherche du confort et de la décontraction tout en préservant la ligne et l’allure dans un style épuré deviennent la signature du tailleur. Au début des années 70, alors qu’un vent de liberté souffle sur la mode, Francesco Smalto s’inspire de ce mouvement qui rend les silhouettes plus amples tout en préservant l’équilibre de la ligne. Il travaille le velours, le jersey, la soie sauvage pour confectionner des costumes croisés ou droits à poches plaquées, à rabats cousus, à grandes fentes dans le dos. Son goût pour les belles matières le pousse à n’utiliser que des tissus nobles tels que le cachemire ou la flanelle, et à en créer de nouveaux en Angleterre avec des mélanges par exemple de fibre d’orchidée et de zibeline, de renard argenté ou de vigogne. Durant les années 80, le costume pour homme – toujours très architecturé – devient plus ample, avec une carrure marquée et amplifiée. Des codes s’installent : la fleur à la boutonnière, l’épaule roulée et légèrement remontée, la boutonnière milanaise ou encore les tissus d’exception, … Et ce, pour le plus grand bonheur des têtes couronnées, des personnalités politiques, de la chanson ou du cinéma que la marque – symbole d’élégance et de savoir-faire tailleur – séduit de plus en plus, au fil des années.

En 2001, Smalto entre dans une nouvelle ère. Francesco Smalto cède sa Maison à Alain Duménil via la société Alliance Designers – un groupe de luxe de taille intermédiaire constitué pour relancer des marques chargées d’histoire -, et la quitte. Le couturier meurt en 2015.

Depuis son rachat, l’entreprise rencontre des hauts et des bas : elle enchaîne les directeurs artistiques (Franck Boclet, Youn Chong Bak, Éric Bergère, Franck Boclet, Jean Luc Amsler nommé en 2018), se voit décerner le label EPV – Entreprise du Patrimoine Vivant – par le Ministère de l’Économie pour l’excellence de son savoir-faire tailleur (2012), habille les joueurs de l’équipe de France de football, change de direction, … Aujourd’hui, Smalto est distribuée dans un réseau de trois boutiques, dont l’emblématique boutique Francesco Smalto située au coeur du triangle d’or parisien.

Visuel : Smalto

https://www.smalto.com/

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *