Moynat

Relancée depuis peu, après avoir été rachetée par le groupe Arnault (en 2010), la marque Moynat fut fondée en 1849 à l’époque de la création des Grands Réseaux de Chemin de Fer Français. À l’origine de cette maison de malles et de sacs de luxe – l’un des plus grands malletiers français avec Goyard et Louis Vuitton (maisons créées respectivement en 1853 et 1854) – les artisans layetiers-emballeurs Octavie et François Coulembier associés à une femme talentueuse, Pauline Moynat.

Quand Bernard Arnault la rachète, la marque Moynat est une affaire dont il ne reste plus rien : ni l’emblématique boutique du numéro 1 de l’avenue de l’Opéra, ni la fabrique. Sinon un parcours exceptionnel alliant un savoir-faire artisanal remarquable à un grand sens de l’innovation : nombreux brevets rendant les malles plus légères et plus étanches, ingénieuses idées permettant d’adapter les bagages au toit puis aux contours des carrosseries uniques des premières automobiles, … Un savoir-faire et une créativité que la maison décline également, dès 1878, à travers une première gamme de sacs à main puis, à partir de 1899, dans ses premiers nécessaires de voyage conçus pour l’automobile. D’autres produits innovants suivront comme les malles à chapeaux pour automobile ou le coffre repose-pieds contenant un caisson-buffet mobile, idéal pour un arrêt pique-nique. Autre point fort du malletier, sa collaboration avec l’artiste Henri Rapin, véritable référence du mouvement « Art Déco ». Pour Moynat, il illustrera des catalogues, dessinera des objets, imaginera la célèbre toile « Initiale Moynat », une trame formée par un enchaînement de lettres M qui deviendra la signature discrète et élégante de la maison.

Propriété des frères Coulembier (petits-fils du fondateur) jusqu’en 1976, date à laquelle ils décident de fermer leur magasin du quartier de l’Opéra, l’affaire – ou plutôt les droits sur la marque Moynat – passera ensuite de mains en mains. Notamment entre les mains d’Henry Racamier (ancien patron de LVMH) dans le cadre d’Orcofi, un conglomérat du luxe qui sera démantelé puis cédé au groupe Axa dans les années 90. Tombée dans l’escarcelle d’une société d’investissements luxembourgeoise, la marque Moynat est rachetée en 2010 par le groupe Arnault.

Pour réveiller la belle endormie, Bernard Arnault va faire appel à Guillaume Davin (un ancien de Louis Vuitton Japon). À ses côtés, en qualité de directeur artistique, le créateur Ramesh Nair qui a fait ses classes chez Hermès, Christian Lacroix et Yohji Yamamoto. Enthousiasmés par ce projet et par la richesse du patrimoine de la maison Moynat, ils ont en 18 mois travaillé à la renaissance de la marque. Une renaissance qui passait, bien entendu, par la réouverture d’une boutique parisienne. C’est chose faite depuis le 2 décembre 2011. Au 348 rue Saint-Honoré à Paris, une boutique de 200 mètres carrés accueille, dans un décor et une atmosphère évoquant l’histoire de la maison de luxe, les nouvelles créations signées Moynat.

http://moynat.com/

4 Commentaires

  1. Bonjour
    Pour voir des malles Moynat ( et 500 autres ) , justement il y a le musee du bagage . Inaugurer en Juin 2011 , ce musée situer en Alsace a Haguenau , rassemble et expose des bagages de toute marques et de toute epoque . De la malle lit Louis Vuitton , en passant par la malle d’apothicaire Moynat , vous pourrez y decouvrir des necessaire a pique nique , des sacs et bagages marquant du 17eme a nos jours .
    Ouvert le dimanche de 14 h a 18 h ou sur RDV pour les groupes et les visites guider .

    Reply
    1. Bonjour et bienvenue sur Luxe en France. Merci pour cette information vraiment intéressante. Avis aux initiés et aux passionnés, le musée du bagage va vous faire voyager ! Pour en apprendre plus sur cette belle aventure, rendez-vous sur le site internet du musée : http://www.museedubagage.com/. Merci encore et bonne continuation !

      Reply
  2. veronique SOULIMAN

    Je possède une mallette ancienne de la marque Moynat , en croco , très jolie , qui pourrait trouver sa place dans votre musée. Je vous laisse mes coordonnées. Cordialement. V.

    Reply

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.