Schott



Schott est une marque américaine de prêt-à-porter homme et femme, renommée pour ses blousons de cuir intemporels et surtout pour le Perfecto, produit culte s’il en est.

Schott, c’est un univers qui depuis toujours symbolise l’Amérique. Cette marque de légende née en 1913 à New-York a forgé sa réputation sur des produits mythiques tels que le blouson « Bombardier », le « Bombers », le blouson « Pilote » ou le Perfecto. Des produits indissociables de l’histoire de la marque mais aussi de l’histoire américaine dont ils évoquent différents courants et évènements.

C’est à New-York donc que les frères Schott installent leur première usine de fabrication en 1913. Spécialisée dans les vêtements fonctionnels et solides, la marque connaît un succès immédiat. Mais c’est en 1928 qu’Irving Schott crée le produit qui fera l’incroyable succès de la marque, jamais démenti jusqu’à présent : un blouson de moto en cuir épais et à fermeture zippée qu’il décline en plusieurs modèles dans une ligne baptisée « Perfecto ». « Perfecto » comme le cigare cubain préféré d’Irving Schott … Au début des années 50 cependant, cette ligne de blousons de moto disparaîtra au profit d’un seul et unique modèle – le Perfecto – qui deviendra l’emblème de la marque.

Au fil des années, l’entreprise des frères Schott va continuer à se développer. Dans les années 40, elle arrête cependant toute production civile au bénéfices des forces armées américaines pour participer à l’effort de guerre. Avec les années 50, la marque revient en force sur le devant de la scène grâce au Perfecto lorsqu’il apparaît comme un accessoire central du film « L’Équipée sauvage » (« The Wild One », véritable chef d’oeuvre du cinéma américain), porté notamment par Marlon Brando et Lee Marvin ou encore par James Dean dans « La Fureur de vivre » (« Rebel Without a Cause », un film culte de 1955). Dès lors, le Perfecto entre dans la légende. Sa popularité va croissante et il devient l’attribut d’une jeunesse rebelle à l’opposé des standards de l’époque. Souvent associé aux voyous, le Perfecto est même interdit dans de nombreuses écoles.

Les années passant, Schott s’impose comme une référence internationale avec des modèles toujours très prisés aujourd’hui. L’incontournable « Flight Jacket » – le blouson autrefois porté par les aviateurs – est très à la mode pendant les années 70. La fameuse doudoune en plumes d’oie s’impose dans les années 80. La décennie suivante, le marché voit apparaître de nouvelles pièces à succès comme les cabans « US Navy », le célèbre « Bombers » ou les modèles « Outdoor ». Les années 2000 sont tout aussi prolifiques : des blousons de cuir vintage, les pulls « Sherpa », les « big sweats » … sont lancés tandis que la marque, s’appuyant sur son héritage, revisite ses modèles emblématiques. En 2011, Schott lance une ligne de chaussures.

Aujourd’hui, Schott « continue d’accompagner les nouvelles générations avec une notoriété toujours aussi importante ». Distribuée chez de nombreux détaillants et en grands magasins, l’offre de la marque est aussi disponible en ligne. Depuis le début des années 70, Schott est partenaire du groupe français JAJ avec lequel elle a signé un accord de distribution exclusive. Par un accord conclu en 1994, JAJ est également en charge de la conception et de la fabrication des articles griffés Schott.

http://www.schott-nyc.fr/

4 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.