Azzaro

Installé à Paris depuis 1962, Loris Azzaro fait ses débuts dans la mode en créant des accessoires. En 1967, il fonde sa Maison éponyme, autour d’une collection de robes gaies, spectaculaires, fluides, chatoyantes … Du jamais vu, à l’opposé de la petite robe noire en vogue à l’époque. Avec cette première collection, Loris Azzaro remporte un énorme succès. L’une de ses créations – une petite robe blanche à anneaux au décolleté plongeant – fera même la une du magazine de mode Elle (16 décembre 1968). Le couturier est lancé !

Dès lors, Loris Azzaro impose son style ultra-féminin, glamour et sexy. Rapidement, les plus grandes stars adoptent – sur tapis rouges et dans les soirées les plus chics – ses robes fluides et sensuelles, ses fourreaux insolents, ses bustiers drapés, … Couturier de la nuit, Loris Azzaro crée des robes sculpturales et audacieuses, des robes renversantes qui deviendront iconiques, comme la célèbre robe trois anneaux.

Au-delà de la mode, Loris Azzaro va créer un univers où le beau, le glamour et l’anti-conformisme se déclinent à l’infini. Immortalisé par l’objectif des plus grands photographes de son temps tels que Helmut Newton, Richard Avedon ou Guy Bourdin, cet univers – symbole de séduction, de glamour et de fête – se développera autour des plus belles femmes du moment, actrices, chanteuses et autres « happy few », dont ses amies stars (Sophia Lauren, Romy Schneider, Jane Birkin, …). Le résultat : des images fortes qui signent à la perfection l’esprit sulfureux et insouciant des années 70.

Puis Loris Azzaro se veut parfumeur. En 1975, il lance son premier parfum féminin, « Azzaro Couture ». Véritable parfum de séductrice, ce chypré-fruité envoûtant est le prolongement idéal de la mode imaginée par le couturier. Loris Azzaro explique alors que ce parfum « doit ressembler à (ses) robes » et qu’il « doit être le complice de la femme ». D’autres succès parfumés suivront, dont l’iconique « Azzaro pour Homme » (1978), le premier masculin de la griffe. « Azzaro pour Homme », « le parfum des hommes qui aiment les femmes qui aiment les hommes », est toujours un best-seller en parfumerie aujourd’hui. N’oublions pas l’emblématique « Chrome » (1996), un masculin frais et tonique de type hespéridé-aromatique. Notez que le groupe Clarins a fait l’acquisition des Parfums Clarins en 1995.

Les années passant, la marque diversifie encore ses activités : lunettes et ligne de maroquinerie (1977), première collection de prêt-à-porter masculin, élégant et raffiné (1992), collection de montres (2006), … Pourtant, la Maison Azzaro va connaître aussi de nombreux bouleversements : dans les années 90 alors que des différends opposent le couturier à son épouse, associée majoritaire ; en 2003 lorsque la Compagnie Financière Frey fait l’acquisition de la griffe ; en 2003 toujours lorsque Loris Azzaro s’éteint (le 20 novembre). À sa mort, Vanessa Seward – qui secondait le couturier depuis 2002 – est nommée directrice artistique.

En 2006, la Maison change de nouveau de mains. Le groupe Frey qui cherchait à s’en défaire la cède au groupe andorran Reig Capital. Dans les années qui suivent, Azzaro multiplie les collaborations innovantes et crée de nouveau l’évènement. En mars 2011, Vanessa Seward quitte son poste de directrice artistique. En septembre, Mathilde Castello Branco, une créatrice franco-brésilienne, prend la relève à la tête des lignes de prêt-à-porter homme et femme. Cette même année, la griffe lance également une sublime collection de robes de mariée et offre à ses clientes la possibilité de faire confectionner, sur-mesure, la robe de leur choix parmi une sélection composée de robes iconiques Azzaro. L’occasion rêvée de choisir la fabuleuse robe aux trois anneaux qui fit tant parler d’elle …

2012 : nouveau changement de cap ! Au mois d’octobre, la Maison Azzaro annonce la fin de sa collaboration avec Mathilde Castello Branco. Ce sont Arnaud Maillard et Alvaro Castejón, deux créateurs à la tête depuis 2009 de leur propre Maison (Alvarno), qui vont prendre la suite en mars 2013. L’objectif : respecter l’héritage de la Maison tout en y apportant fraîcheur et modernité et, défi de taille, renouer avec les podiums et la haute couture. Juillet 2014 à Paris : le défi est relevé haut la main. Ce premier défilé Couture – après 30 ans d’absence – marque un tournant important dans l’histoire d’Azzaro, confirmé en 2015 avec, notamment, la réouverture du Salon de Couture de la Maison, dans un esprit glamour unique du monde de la nuit, entre noir, argent et miroirs. Mais après trois années de collaboration, Arnaud Maillard et Alvaro Castejón quittent la Maison de luxe non sans avoir « su insuffler une nouvelle dynamique dans l’histoire de la marque en la modernisant, tout en restant fidèles aux codes et à l’esprit du fondateur », d’après le directeur général d’Azzaro. Ils sont remplacés en 2017 par le styliste français Maxime Simoëns, nommé – dans le cadre de la relance de la marque- à la tête de la création des collections de couture ainsi que des lignes de prêt-à-porter et accessoires homme et femme; sa volonté étant de continuer à créer des tenues glamour pour les tapis rouges du monde entier mais surtout de développer un vestiaire plus jour et quotidien. Ce qu’il fera jusqu’à son départ de la direction artistique d’Azzaro en mars 2019.

Marque complète et forte, synonyme d’élégance intemporelle, Azzaro incarne un certain style de vie, « chic et jet-set ». Un style éclatant et audacieux né de la vision de l’élégance portée par Loris Azzaro, qui s’exprime aujourd’hui à travers un vestiaire fort, tant féminin que masculin.

Visuel : Azzaro

https://www.azzaro.com/
https://www.azzaro-couture.com/

Marque mise à jour le 7 août 2019

5 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *