« Azzaro, cinquante ans d’éclats », rétrospective au Musée des Arts Décoratifs

Cinquante ans de glamour, cinquante ans d’audace, « (…) cinquante ans d’éclats » … le Musée des Arts Décoratifs rend hommage à la Maison Azzaro à travers une exposition réunissant les plus belles créations de son fondateur, le couturier Loris Azzaro, et de ses successeurs.

Organisée autour de quatre thèmes principaux – la provocation latente, l’audace de la nuit, la liberté de mouvement et l’éclat des lignes sublimées par le savoir-faire -, cette rétrospective dresse le portrait, en cinquante modèles, de la personnalité iconoclaste de la femme Azzaro; une femme qui impose sans jamais s’imposer, qui assume sa féminité avec esprit, désinvolture et liberté. Une femme qui n’a pas besoin d’emprunter le vestiaire masculin pour se sentir libre et indépendante. Une femme qui joue avec les codes de la féminité pour mieux s’en libérer.

L’exposition met en perspective cette féminité au travers des époques et de
l’héritage laissé par Loris Azzaro. Couturier de la nuit, il a créé des robes sculpturales, sensuelles et audacieuses, des robes renversantes devenues iconiques comme la célèbre robe trois anneaux. D’une modernité intemporelle, sa découpe suggestive sublimée de broderies incarne le style Azzaro et a été réinterprétée par ses successeurs de Vanessa Seward à Maxime Simoëns, directeur artistique de la Maison depuis 2017.

Au-delà de la mode, Loris Azzaro a créé un univers où le beau, le glamour et l’anti-conformisme se déclinaient à l’infini. Immortalisé par l’objectif des plus grands photographes de son temps tels que Helmut Newton, Richard Avedon ou Guy Bourdin, cet univers – symbole de séduction, de glamour et de fête – cet univers s’est développé autour des plus belles femmes du moment, actrices, chanteuses et autres « happy few » dont ses amies stars (Sophia Lauren, Romy Schneider, Jane Birkin, …). Le résultat : des images fortes qui signent l’esprit sulfureux et insouciant des années 70.

Inaugurée mercredi 25 avril – en présence notamment de Laura Azzaro, vêtue d’une robe trois anneaux revisitée par Maxime Simoëns, de la collection Couture Automne-Hiver 2017-2018, de la styliste Catherine Baba, de la créatrice de bijoux Annelise Michelson, du créateur Bruno Frisoni, du mannequin Cindy Bruna, en robe courte en velours dévoré imprimé léopard or de la collection Azzaro Ateliers Automne-Hiver 2018-2019, … -, l’exposition « Azzaro, cinquante ans d’éclats » est visible jusqu’au 6 mai 2018 au MAD (103 rue de Rivoli, 75001 Paris), hall des Maréchaux. Spectaculaire !

Visuels : Azzaro

« Azzaro, cinquante ans d’éclats », rétrospective au Musée des Arts Décoratifs

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *