Alexander McQueen

Considéré comme l’un des designers les plus brillants de sa génération, véritable génie de la mode, personnage hors norme, Alexander McQueen – en réalité, Lee Alexander McQueen – a marqué fortement le milieu de la mode et bousculé les conventions, exprimant un immense talent créatif dans un style résolument contemporain, visionnaire et avant-gardiste.

Décidé à devenir couturier, Alexander McQueen fait ses débuts à l’âge de 16 ans. Chez des tailleurs pour homme de Savile Row à Londres, il apprend tout des techniques du sur-mesure. Il travaille ensuite à la création de costumes de théâtre, est employé par le designer Koji Tatsuno, collabore à Milan avec Romeo Gigli. De retour à Londres, il complète sa formation au très réputé Saint Martin’s College of Art and Design. En 1992, Alexander McQueen, qui a fait forte impression lors de son défilé de fin d’études, crée la Maison Alexander McQueen au cœur de la capitale anglaise. La marque est très vite appréciée pour ses designs conceptuels, son identité forte et sa créativité débridée.

Surnommé le « bad boy » de la mode britannique, Alexander McQueen avait à l’extrême le sens du style, du spectacle, de l’esthétique. Un style mêlé d’originalité et d’anticonformisme, pouvant aller jusqu’à la provocation et parfois controversé, qui fut cependant reconnu par ses pairs à de nombreuses reprises : le titre de « Designer Britannique de l’Année » lui a été décerné en 1996, 1997, 2001 et 2003. Il fut également nommé « Meilleur Couturier International » en 2003 par le Conseil Américain des Créateurs de Mode, « Créateur pour Hommes de l’Année » lors des British Fashion Awards en 2004 et en 2007 par le magazine GQ.

Un talent qu’il mettra, en 1996, au service de la Maison de couture française Givenchy, succédant en tant que directeur de la création à un autre couturier atypique, John Galliano. En parallèle, Alexander McQueen continue de créer pour sa marque éponyme. En 2001, sa Maison entre dans le groupe Kering et le créateur cesse sa collaboration avec Givenchy après que le groupe Gucci se soit porté acquéreur de sa société peronnelle à hauteur de 51% du capital, donnant ainsi au couturier l’opportunité de diversifier ses activités et de développer sa griffe à l’international.

Dès lors, Alexander McQueen va se consacrer entièrement à sa marque et enchaîner les nouveaux projets : une collection de prêt-à-porter pour homme (2004), des gammes d’accessoires, sacs, chaussures, lunettes, des parfums féminins (« Kingdom » en 2003 et « MyQueen » en 2005) viennent compléter le prêt-à-porter féminin. En 2005, il imagine une première ligne de baskets pour Puma puis s’associe à la marque Samsonite (2007) pour une ligne exclusive de bagages. En 2006, il lance McQ, une marque contemporaine haut de gamme destinée à une clientèle plus jeune.

Extravagant, visionnaire, déterminé, brillant, Alexander McQueen a connu une ascension fulgurante. Plébiscité par la presse, le monde de la mode, il a conquis de nombreuses célébrités comme Rihanna, Björk, Lady Gaga, Kate Blanchet ou Kate Moss. Disparu brutalement en février 2010, il laisse le souvenir d’une créativité hors pair, d’un univers tout en contrastes – entre fragilité et force, tradition et modernité – et de collections alliant son imaginaire débordant et sa maîtrise du sur-mesure britannique, de la haute couture française et de la finition italienne. Le souvenir aussi d’incroyables défilés, de véritables performances mettant en scène ses collections.

C’est Sarah Burton qui lui succède, en mai 2010. Chargée de la direction artistique et du développement de toutes les collections, elle va perpétuer les valeurs et la vision de la mode d’Alexander McQueen. Également diplômée du Saint Martin’s College of Art and Design, la styliste britannique connaît parfaitement l’univers visionnaire du couturier pour avoir collaboré avec lui pendant plus de 14 ans : au studio de création depuis 1996, aux côtés d’Alexander McQueen, et en tant que responsable du prêt-à-porter féminin depuis 2000. En 2011, Sarah Burton dessine la robe de mariée de Kate Middleton. Sobre, classique, en satin et dentelle, pourvue d’une longue traîne ornée de fleurs brodées à la main, elle vaut une reconnaissance mondiale à Sarah Burton.

Depuis sa nomination en tant que directrice artistique, Sarah Burton continue de faire briller le nom de la Maison Alexander McQueen en préservant ses valeurs fondamentales et en l’imposant comme une marque de premier plan sur la scène internationale. Saluées par la critique, ses collections témoignent d’un respect inégalé pour le patronage traditionnel, le travail artisanal et le savoir-faire d’exception ; et ce, tout en cultivant innovation, modernité et liberté d’expression. Sous sa direction, la juxtaposition des contrastes – toujours teintée de références à la nature – entre force et vulnérabilité, puissance et fragilité, romantisme et rébellion, constitue toujours l’un des piliers de la Maison Alexander McQueen.

Aujourd’hui, Sarah Burton supervise la direction créative et le développement de l’ensemble des collections de la Maison, notamment les accessoires et le prêt-à-porter femme et homme, tout en gérant les activités de la marque, telles que son image et le concept des boutiques. Synonyme de couture britannique avant-gardiste, la Maison Alexander McQueen brille par sa singularité affirmée et son expression d’une créativité débridée.

Visuel : Alexander McQueen

http://www.alexandermcqueen.com

Marque mise à jour le 8 août 2019

6 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.