Shu Uemura

Shu Uemura est une marque japonaise de cosmétiques de luxe dont l’activité s’est développée à l’international dans trois domaines : le maquillage, les soins pour la peau et les accessoires professionnels. Une marque qui met tout particulièrement l’accent sur le démaquillage et le nettoyage de la peau, s’inspirant en la matière de la philosophie de son fondateur Shu Uemura selon laquelle « un beau maquillage commence par une belle peau ».

Artiste maquilleur et véritable pionnier de la beauté, Shu Uemura attachait en effet une importance capitale à la qualité de la peau et à son nettoyage. Il fait ses débuts professionnels de maquilleur en 1955 à Hollywood. Là, il découvre « Unmask », un démaquillant révolutionnaire à base d’huile capable d’éliminer le maquillage de plateau, particulièrement couvrant à l’époque, sans agresser la peau. Un produit qu’il lance en 1967 au Japon via sa société d’importation de cosmétiques américains, Japan Make-up, et qui servira de base ensuite aux huiles démaquillantes développées par la marque Shu Uemura. Si ce produit innovant ne remporte pas immédiatement le succès escompté auprès des Japonaises, il n’en deviendra pas moins au fil des années un incontournable pour les mannequins, les maquilleurs, les célébrités et les beautystas les plus exigeantes. Depuis, l’huile démaquillante de Shu Uemura est devenue un produit culte et véritable best-seller dans le monde.

En 1968, il lance un nouveau concept mêlant maquillage et expression artistique avec « Flaggy », sa première collection de maquillage de mode. Dès lors, Shu Uemura n’aura de cesse de repousser les limites de la beauté. Pour répondre à des exigences de qualité très élevées, il crée en 1971 la société JM Laboratories et se lance dans la production de soins pour la peau. JM Laboratories est rebaptisée en 1976 et devient finalement Shu Uemura cosmetics en 1982.

1983 : la marque ouvre sa première « Beauty Boutique » à Tokyo. Aux femmes, elle propose une palette incroyable de couleurs et de textures pour un maquillage révélant toutes les facettes de leur beauté. Ses produits de soin sont eux aussi d’une qualité incomparable. Formulés à partir d’eau de mer profonde et d’actifs végétaux japonais, ils sont doux mais hautement performants et répondent aux besoins spécifiques de la peau. Fidèle à l’esprit novateur animant son fondateur, la marque Shu Uemura conjugue en effet les principes naturels, scientifiques et artistiques pour créer des produits aux bienfaits uniques et des solutions professionnelles aussi simples qu’élégantes.

Dès lors, Shu Uemura va prendre une dimension internationale. En 1986, une boutique Shu Uemura, spécialisée dans l’art de la beauté, ouvre ses portes à Paris. Bien d’autres suivront dont le vaisseau amiral de la marque, inauguré à New York en 1997. D’autres activités ont également vu le jour comme le concept du bar à cils, lancé en 2004 dans l’ensemble du réseau Shu Uemura, ses collections annuelles de faux cils ou le label Shu Uemura Art of Hair (né en 2007), une gamme de produits de luxe pour les cheveux conçus autour d’ingrédients rares et d’huiles précieuses. Des produits uniquement disponibles dans les ateliers Art of Hair.

Entrée dans le giron de L’Oréal en 2000 à travers une prise de participation de son capital par Nihon L’Oréal, filiale japonaise du groupe français, – une participation qui deviendra majoritaire en 2004 -, la marque Shu Uemura continue de s’inspirer de son fondateur, réinventant son héritage tout en y apportant une touche de modernité. Ainsi, sous l’égide de Kakuyasu Uchiide, directeur artistique international, l’équipe d’artistes Shu Uemura incarne parfaitement la vision globale de la beauté propre à la marque. Du développement produit à la création de looks, ils partagent leur créativité et leur expérience au monde. Mais plus en France puisque Shu Uemura – après avoir fermé sa boutique en ligne, sa boutique parisienne du boulevard Saint-Germain, ses corners des Galeries Lafayette et du Bon Marché, … – a quitté le marché français.

http://www.shuuemura-usa.com

Marque mise à jour le 6 juillet 2019