La Maison Trudon lance sa collection de parfums de peau

En écho à l’univers des bougies – des produits qu’elle fabrique depuis 1643 -, la Maison Trudon étend son savoir-faire et lance une gamme de 5 parfums masculins-féminins, des parfums de peau, subversifs et modernes. Leurs noms : Bruma, Olim, II, Révolution et Mortel. Imaginés, sous la direction créative de Julien Pruvost – directeur de création de la Maison Trudon -, par trois parfumeurs chevronnés, ils sont à la fois riches de références à notre Histoire et ultra-contemporains.

Confier la création de cette ligne de parfums à trois parfumeurs – Antoine Lie, Yann Vasnier et Lyn Harris – est un choix délibéré, reposant sur la volonté de faire intervenir différents talents, de promouvoir une véritable liberté de création, de relayer des points de vue experts. Malgré les différences entre chaque parfumeur, on retrouve dans cette collection, une signature forte, propre à Trudon. Démarche unique, les parfumeurs ont été invités à recevoir les briefs dans des lieux chargés de sens, choisis pour leur richesse et leur pouvoir évocateur. Sur place, une sophrologue retranscrivait idées et inspirations … Ni féminins, ni masculins, ces parfums portent en eux une complexité olfactive qui campe une personnalité plus qu’un genre. Découvrons-les, voulez-vous.

Décrit comme un jus solaire qui rayonne avec la force d’une ombre, Bruma
renferme une sensualité animale, celle d’une cavalière qui puise une force féminine intérieure dans les éléments extérieurs qui l’entourent – sa monture et la profondeur d’une nuit en forêt – et qui l’imprègnent littéralement, lui conférant ainsi une aura magnétique et charnelle. Composée par Antoine Lie, cette eau de parfum associe des notes de poivre noir, lavande et galbanum, suivies d’un coeur floral alliant violette, pivoine pourpre, iris et jasmin sambac puis, en fond, de labdanum, vétiver haïtien et fève tonka.

Vient ensuite Olim – l’une des trois créations de Lyn Harris – qui, sur la peau, révèle une noblesse intemporelle et une élégance épicée et suave. Composée de notes de bargamote, lavande et anis, puis de baies roses et clou de girofle, enfin de patchouli, d’absolu de benjoin, de myrrhe et de muscs, cette fragrance incarne la pureté, nourrie de richesses.

Interprétation moderne de l’eau de Cologne, II (on prononce « deux ») est l’alliance par excellence, le lien unique qui rapproche deux êtres, une fragrance qui transcende le genre et « se porte indistinctement » comme l’explique Lyn Harris. Un « tableau forestier » dit-elle encore, composé de notes de feuille verte, d’orange bigarade, puis de pin, poivre et genévrier, enfin de cèdre, encens, ambroxan et cashmeran (ou bois de Cachemire).

Troisième fragrance imaginée par Lyn Harris, Révolution imprègne la peau. Le contexte : les rues de Paris sous la Révolution, des odeurs de fumée et de poudre à canon et, dans l’air, une touche d’encens qui apaise et qui suggère que la paix est proche. Composé de notes d’élémi, d’angélique, de cèdre, papyrus, patchouli, cade, encens, absolu de ciste et opoponax, le parfum Révolution capture magnifiquement une période dans notre Histoire où les odeurs sont brutes et omniprésentes.

Enfin, laissez-moi vous présenter Mortel, un parfum de peaux qui s’échauffent, empreint de sensualité. Clin d’œil à l’alchimie entre sacré et profane, invoquant le retour à la terre et la soif d’éternel, Mortel est une pulsion révolutionnaire mêlant force virile et harmonies naturelles. Un parfum fatal, imaginé par le parfumeur Yann Vasnier, qui s’ouvre sur un accord de poivre noir, de piment et de muscade, puis associe, en coeur, des notes d’encens de Somalie, de Mystical, de cèdre de Virginie, pour s’achever sur un sublime sillage de ciste absolue, myrrhe et benjoin.

Disponibles à partir du mois de septembre 2017, ces parfums d’exception vous seront proposés dans un flacon très raffiné dessiné par Pauline Deltour; un flacon aux lignes épurées surmonté d’un capot en verre strié de cannelures, qui reprend les codes de la Maison. Teinté, il crée un élégant contrepoids vert avec sa base translucide. Notez que le flacon est doté d’une fenêtre dessinée en creux pour accueillir l’étiquette. Les prix : 180€ le flacon 100ml d’eau de parfum; 95€ le coffret réunissant cinq miniatures de 10ml des parfums de la Maison, l’occasion de découvrir l’intégralité de la collection avant de faire son choix.

Visuels Trudon

La Maison Trudon lance sa collection de parfums de peau

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *