Darquer

Darquer Logo

Fondée en 1840, Darquer est la plus ancienne fabrique de dentelles de Calais et de Caudry. Pour la haute couture, le prêt-à-porter et, plus récemment, la lingerie de luxe, la marque produit des dentelles d’exception, depuis les Chantilly diaphanes jusqu’aux macramés opulents. Elle s’y emploie avec raffinement et créativité grâce à sa collaboration avec les meilleurs professionnels (esquisseurs, dessinateurs, tullistes confirmés).

L’histoire commence, donc, en 1840 à l’heure où l’industrie textile bat son plein. Une époque riche en événements qui verra, outre la naissance de Darquer, l’apparition du daguerréotype, une invention de Louis Daguerre. Équipée de métiers Leavers 12 points, la manufacture fabrique alors de fines dentelles aux qualités exceptionnelles, destinées à la haute couture. À cette époque, un premier portrait d’une femme, celui de Dorothy Catherine Draper, associe les deux arts, dentelle et photographie. Plus tard, à la faveur de l’Exposition Universelle de San Francisco (1915) où sont représentées plusieurs Maisons de haute couture françaises (dont les Maisons Lanvin, Worth, Paquin, Doucet, …), Darquer va se faire connaître à l’international et y trouver de nouveaux marchés.

Les années passant, Darquer va faire évoluer son positionnement et son offre ; des femmes que la marque accompagne le jour de leur mariage – à l’instar de Yvonne Charlotte Anne Marie Vendroux qui, pour épouser Charles André Joseph Marie de Gaulle (le 7 avril 1921), portera une robe de mariée parée de dentelle de Calais Darquer – mais aussi dans l’expression, dans les années 30, d’une féminité exacerbée, voire insolente, plus tard en 1968, dans le développement d’une nouvelle idée de la féminité … Et ce, tant en haute couture que dans la prêt-à-porter et la lingerie fine, qu’en maroquinerie ou ameublement, le tout sur le terrain du haut de gamme.

Pionnier de la dentelle mécanique sur métiers Leavers et fournisseur des grandes Maisons de haute couture et de marques renommées de prêt-à-porter, Darquer va développer en 1986 des dentelles pour des marques de lingerie. En 1988, la marque rejoint le groupe Noyon, créateur de dentelles depuis 1919 et premier fabricant mondial de dentelle de Calais. Les deux marques ont d’ailleurs fusionné en 2006. Le groupe Noyon, c’est aussi – depuis novembre 2015 – Central Encajera, une manufacture espagnole de dentelles créée en 1919. Cette dernière acquisition, qui complète l’offre marché du groupe, renforce par ailleurs la nouvelle dynamique organisationnelle et commerciale mise en place. Une organisation qui couvre l’ensemble du secteur de l’habillement (haute couture, prêt-à-porter et lingerie), renforce la section mariage (déjà très ancrée dans la collection de dentelles Darquer) et ouvre de nouveaux horizons vers l’univers de la maison. Néanmoins, chaque marque du groupe garde son identité, sa créativité et ses marchés. Renforcée, la marque Darquer renoue avec ses racines sous la houlette de son président, Olivier Noyon qui a confié à une équipe de créatifs expérimentés et audacieux le soin de la mettre sous le feu des projecteurs, et de Stéphane Plassier, son directeur artistique. C’est la renaissance.

En 2016, fidèle à son credo historique, Darquer inaugure une collection inspirée d’œuvres d’art contemporain en s’associant à l’artiste Rose-Lynn Fisher. Ses photographies de la série « Topographie of Tears », étude de larmes au microscope, exposées au Palais de Tokyo à Paris, ont donné naissance à la création d’une dentelle unique: « Tears and Lace ». Des ateliers de Calais jusqu’à la 88ème cérémonie des 0scars, en passant par les salons de Première Vision et ceux de l’Académie d’Architecture à l’hôtel de Chaulnes, place des Vosges, la marque est sur tous les fronts en ce début d’année et opère un véritable réveil créatif de son offre.

2017 : le dentellier franchit une nouvelle étape et ouvre un showroom à Paris, au 15, rue Vieille-du-Temple dans le Marais. L’occasion de répondre à la demande des Maisons de couture et de mode dans les meilleurs délais et avec précision. Chacun pouvant désormais y trouver l’ensemble des collections, les nouveautés de chaque saison mais aussi l’ensemble des dentelles Chantilly, les « 7 points » emblématiques de la Maison, les effets laine et mohair, les rebrodés en Cornely, Beyroux et faits main, et toutes les variations d’une patte à l’ancienne, fruit de près de 180 ans d’expérience. Entre autres services proposés à ses clients, Darquer peut livrer en 24 heures des références entreposées à Calais, et pour répondre à des situations d’urgence exceptionnelle, certaines dentelles parmi les plus représentatives disponibles à Paris. La même année, Darquer lance sa nouvelle image sous la direction de Stéphane Plassier, une innovation incroyable en parant sa dentelle « Spider » d’un effet mouillé, ainsi que des dentelles façon denim d’une fraîcheur estivale absolue, héritée des années 80. Mais 2017 fait aussi entrer le groupe Noyon, autre dentellier historique sur métiers Leavers et entreprise familiale, dans une nouvelle ère. Après avoir traversé d’importantes difficultés l’ayant menée à la liquidation fin 2016, l’entreprise renaît avec un actionnariat diversifié (famille Noyon, anciens cadres et clients comme les marques de lingerie La Perla et Etam).

Mais rapidement, rien ne va plus ! Confrontée à une baisse d’activité, Noyon est placée en redressement judiciaire, à sa demande, en janvier 2019. En juin de cette même année, c’est au tour d’une autre figure de l’industrie dentellière, l’entreprise Desseilles (née en 1947) d’être mise en redressement judiciaire. Pour ces deux fabricants historiques forts d’un savoir-faire d’exception, un répit est annoncé lorsque l’industriel Pascal Cochez – à la tête du groupe Cochez situé dans le nord de la France, et spécialisé dans les métiers industriels de tradition régionale – propose de relancer l’activité de façon durable dans la ville historique de la dentelle mécanique depuis le début du 19ème siècle en reprenant ces entreprises en difficulté et en les regroupant au sein d’une nouvelle entité sous le nom de Darquer.

En septembre 2019, l’affaire est faite … Le groupe Cochez annonce le regroupement de ces trois Maisons historiques majeures – Darquer, Noyon et Desseilles – effectué afin de préserver la filière de la dentelle à Calais, dans toutes ses composantes de fabrication (tissage & tricotage), de marché (robe & lingerie) et de R&D. L’objectif de Pascal Cochez : capitaliser sur le « Made in France » pour monter en gamme en augmentant la proportion de production haut de gamme et luxe.

Visuel : Darquer

https://www.darquer.com/

Marque mise à jour le 24 août 2020

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *