Gucci

Née en 1921, Gucci est une marque de luxe italienne qui a su, depuis sa création, diversifier son offre et qui propose aujourd’hui une approche radicalement moderne de la mode. Tradition, charisme, innovation, progrès … tels sont les maîtres mots de cette Maison de luxe, l’une des plus innovantes et des plus influentes au monde, une véritable référence dans l’univers de la maroquinerie, de la mode et des accessoires. Gucci fait partie du groupe de luxe mondial Kering – anciennement PPR, qui depuis sa création en 1963 n’a cessé de se développer et de se transformer, jusqu’à devenir en 2018 un pure player du luxe.

Fils d’un artisan maroquinier, Guccio Gucci – après avoir travaillé dans des hôtels de grand standing à Paris et à Londres – ouvre une petite boutique d’articles de maroquinerie et de bagagerie à Florence, en 1921. Très vite, la Maison attire et séduit une clientèle exigeante et internationale grâce à une offre combinant l’esthétique et le style observés à l’étranger et le savoir-faire traditionnel des artisans italiens. Construite autour de deux valeurs fondatrices – le meilleur de l’artisanat italien conjugué à une vision créative très contemporaine -, elle s’inspire particulièrement du raffinement du monde équestre, utilisant l’étrier comme un emblème.

Dans les années 30, la marque se diversifie. Les années passent et la Seconde Guerre mondiale affecte évidemment l’activité de Guccio Gucci. Face aux restrictions matérielles, il doit faire preuve d’imagination et innover. C’est à cette période – après-guerre en 1947 – qu’il invente le fameux sac « Bamboo », devenu culte aujourd’hui, avec son anse en bambou poli. À cette même époque, l’emblématique bande vert-rouge-vert, qui s’inspire des sangles des selles d’équitation, fait son apparition sur les créations de la marque.

À la mort de Guccio Gucci en 1953, l’entreprise passe dans les mains de ses quatre fils. Avec succès. Dans les années 60, les créations de la Maison sont plébiscitées par les célébrités, par Jackie Kennedy ou Grace Kelly notamment, comme par les anonymes. À cette même époque, la marque lance son logo mythique, le « GG » pour Guccio Gucci. Durant les années 70, Gucci – qui a pris une réelle dimension internationale, aux États-Unis notamment – étend son influence en Asie. Le modeste atelier fondé en 1921 et devenu une marque renommée va, cependant, se mettre à décliner dans les années 80. Rachetée aux frères Gucci par le fonds d’investissement Investcorp situé au Bahreïn, la marque est dynamisée un temps mais il faudra attendre l’arrivée de Tom Ford à la direction artistique, en 1994, et sa prise de contrôle, en 1999, par le groupe français PPR (Pinault-Printemps-La Redoute), rebaptisé depuis Kering, – dans le cadre d’un plan de stock-options dont Domenico De Sole, PDG de Gucci, et Tom Ford sont les principaux bénéficiaires -, pour que Gucci entre dans une nouvelle ère. Celle du renouveau de la création italienne avec une mode bling-bling, voyante, qui réinterprète les classiques Gucci dans un style dit porno-chic, en opposition à la tendance minimaliste et unisexe de marques telles que Martin Margiela ou Yohji Yamamoto.

À l’origine du redressement spectaculaire de Gucci, Tom Ford – formé à l’école du prêt-à-porter américain et des entrepreneurs, entre création et business – quitte la marque en 2004, tout comme Domenico De Sole. Trois stylistes succèderont au designer, mais c’est Frida Giannini – arrivée chez Gucci en 2002, nommée directrice de la création des accessoires en 2004, puis directrice de la création du prêt-à-porter féminin en 2005 – qui pilotera, à partir de 2006, toutes les lignes de prêt-à-porter femme et homme, les accessoires, ainsi que les parfums et les campagnes de publicité. Elle quitte la Maison en 2015.

Éclectiques et contemporaines, les créations de la Maison incarnent la quintessence de l’artisanat italien et restent inégalées par leur qualité, leur design inventif et l’attention portée aux détails. Gucci a entrepris de redéfinir le concept de luxe pour le 21ème siècle, une ambition portée conjointement depuis 2015 par le directeur artistique, Alessandro Michele – en charge de la conception de la maroquinerie de Gucci depuis 2002 -, et par le PDG de la Maison, Marco Bizzarri. Colorée, romantique, poétique et magique, la vision unique d’Alessandro Michele remporte un immense succès critique tout en créant un lien affectif privilégié avec de nouvelles générations de clients. Nourrie d’une relecture érudite de la culture et de l’histoire de la mode, la vision d’Alessandro Michele réussit le mélange du dandysme et de la Renaissance italienne, de l’esthétique gothique et de la punk attitude. Plus que jamais, sous l’impulsion d’Alessandro Michele – en charge de l’ensemble des collections, des catégories de produits et de l’image de la marque -, Gucci propose une approche radicalement moderne de la mode.

Enfin, en ligne avec les engagements responsables du groupe Kering, Gucci a lancé en 2017 son plan de développement durable à dix ans – Culture of Purpose – plaçant ainsi au cœur même de la marque les questions d’impact social et environnemental, détaillés sur la plateforme Gucci Equilibrium.

Visuel : Gucci

https://www.gucci.com/

Marque mise à jour le 17 octobre 2020