Cartier



Louis-François Cartier fonde la maison Cartier en 1847. Il succède alors à son maître, Adolphe Picard, dont il reprend l’atelier de bijouterie. Remarqué par la princesse Mathilde, cousine de l’empereur Napoléon III, Louis-François Cartier s’impose comme un joaillier d’exception. Ses activités prospèrent et en 1859, il s’installe au 9 du boulevard des Italiens. Sa clientèle est de qualité et l’impératrice Eugénie, elle-même, lui passe commande régulièrement.

En 1874, le fils du joaillier, Alfred, prend la direction de la prestigieuse maison. Avec son fils aîné, Louis qui le rejoint en 1898, Alfred Cartier poursuit l’oeuvre de son père. En 1899, il quitte le boulevard des Italiens pour la rue de la Paix (n° 13), l’une des rues les plus élégantes et les plus chères de Paris.

C’est Louis qui prendra la direction de cette magnifique boutique. Ses frères, Pierre et Jacques, s’établissent respectivement à Londres et à New-York. Entre leurs mains, la maison Cartier connaît un essor considérable et prend une dimension internationale. Dans les salons de ces boutiques, l’excellence à la française attire des clients de marque. Des brevets de fournisseur officiel sont accordés à la maison Cartier par de nombreuses cours royales. Le titre de « joaillier des rois et roi des joailliers » lui sera d’ailleurs décerné par Edouard VII, roi d’Angleterre !

Si savoir-faire et excellence sont les maîtres-mots de la maison Cartier, l’audace et l’innovation ne sont pas en reste. De l’utilisation du platine en bijouterie à la création de la première montre-bracelet (« Santos ») ou de la bague « Trinity » (les célèbres anneaux trois ors), Cartier révolutionne l’art de l’horlogerie-joaillerie.

C’est Louis Cartier qui a créé le style Cartier, ce magnifique équilibre entre les grands classiques de la marque et des pièces plus audacieuses, tellement modernes. Il a su s’entourer des créateurs les plus inspirés comme Jeanne Toussaint, amie de Coco Chanel, qui deviendra en 1933 la directrice de la Haute-Joaillerie.

Dans les années 70, la maison Cartier, demeurée jusqu’alors familiale, change de mains. Rachetée par des investisseurs, elle entre dans une nouvelle ère sans pour autant perdre de sa superbe. Des gammes d’accessoires (stylos et briquets), de maroquinerie, des lignes de parfums sont développées. Aux côtés de modèles emblématiques comme la montre Tank ou la broche Panthère et de nouvelles créations d’horlogerie-joaillerie, ces objets plus quotidiens portent en eux toute la tradition de la maison Cartier.

http://www.cartier.com

4 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *