Jean Paul Gaultier

Jean-Paul Gaultier

Styliste et grand couturier français, talentueux créateur de mode, Jean-Paul Gaultier a fait ses débuts au sein de la Maison de couture de Pierre Cardin, en tant que stagiaire, en 1970. Puis, il travaillera avec Jacques Esterel, Jean Patou ou encore avec le couturier italien Angelo Tarlazzi. Son destin hors normes est celui d’un enfant de banlieue qui, sans faire d’école de mode, est devenu l’un des plus grands couturiers au monde ; grâce à son audace, son talent, son irrévérence et son humour.

Jean-Paul Gaultier lance sa marque et sa première collection de prêt-à-porter féminin en 1976 ; et sa première collection homme en 1983. Il se fait rapidement remarquer pour ses créations insolites comme le corset porté en vêtement du dessus et la jupe pour homme. Éternel agitateur, en effet, le créateur prend un plaisir particulier à tout mélanger, à tout secouer ! Ainsi le corset sexy – revendication puissante de l’ultra-féminité – ne se cache plus. Intégrée dans le vestiaire masculin, la jupe envoie donc aussi balader les codes. Il va jusqu’à changer le destin d’une simple boîte de conserve, devenue l’écrin précieux de ses parfums.

En 1993, la Maison Jean Paul Gaultier lance son premier parfum, « Classique ». Le succès est immédiat, d’abord pour sa fragrance – un mélange obsédant de vanille, de fleur d’oranger et de gingembre – et pour son mythique flacon aux courbes sensuelles. Son alter ego masculin, « Le Male » (1995), connaît le même destin et devient lui aussi un des parfums les plus vendus au monde. Avec ses notes fraîches et sexy de lavande et de menthe, « Le Male » séduit tout le monde sur son passage.

Cette obsession pour les accords sensuels devient la signature de la Maison, qui va continuer de créer de véritables pépites olfactives complètement addictives. Du captivant « Scandal », un chypre gourmand associant des notes de miel, de gardénia et de patchouli, au duo envoûtant « La Belle » et « Le Beau », deux parfums qui font durer les plaisirs de l’été avec des notes de poire pour elle et de coco pour lui, ce sont aujourd’hui plusieurs créations délicieusement addictives que propose la Maison Gaultier.

En 1996, après 20 ans de prêt-à-porter, la Maison Jean Paul Gaultier fait une entrée remarquée dans la haute couture. Pour le couturier, rien n’est impossible. Il va donc mettre le savoir-faire français au service de son obsession pour le mélange des genres, des cultures et des matières. C’est ainsi que les idées sans limites de Jean-Paul Gaultier prennent vie, certaines pièces demandant des centaines d’heures de travail et la mise en œuvre de techniques artisanales rares pour les confectionner.

Parfums, jeans, ligne junior, vêtements pour bébé, collection unisexe, foulards, cravates, maroquinerie, lunettes, bijoux, chaussures, … tout est sujet chez Jean Paul Gaultier. Le saviez-vous … le couturier a également officié pendant sept ans, de 2004 à 2010, en tant que directeur artistique chez Hermès, actionnaire par ailleurs de sa société (45%). Une participation que la Maison Hermès cède en 2011 au groupe Puig qui – après que le couturier ait allégé sa propre participation de 10 points – devient actionnaire majoritaire de Jean Paul Gaultier (hors parfums). Après la Maison de couture, Puig intègre les parfums Jean Paul Gaultier à son portefeuille de marques en 2016.

Outre la haute couture, les parfums, le prêt-à-porter (dont il annonce l’arrêt en septembre 2014), Jean-Paul Gaultier crée depuis de nombreuses années des costumes pour le cinéma (Pedro Almodovar, Peter Greenaway, Luc Besson entre autres) et pour le spectacle dont les célébrissimes tenues dessinées en 1990 pour la tournée mondiale « Blonde Ambition » de Madonna. Il dessinera aussi les tenues de scène de Mylène Farmer ou Kylie Minogue.

Aujourd’hui, Jean-Paul Gaultier s’est mis en retrait de sa Maison. Après avoir annoncé, en janvier 2020, son départ et remis la haute couture entre les mains de la créatrice japonaise Chitose Abe pour la première collection couture d’une série imaginée par des invités réinterprétant l’ADN de la Maison, il continue en tant qu’ambassadeur de la marque de travailler avec celle-ci sur différents aspects et projets, en dehors de toute activité de conception des collections. Notamment en intervenant, par exemple, dans la sélection des créateurs invités, chaque saison, à exprimer leur vision de l’univers Jean Paul Gaultier ; un projet collaboratif suivant le concept lancé en haute couture avec Chitose Abe, lancé en mai 2021 et permettant à la marque de renouer avec le prêt-à-porter. Et ce, sous la houlette de Florence Tétier, nommée directrice de la création et de la marque. Quant à Jean-Paul Gaultier, il n’a pas fini de nous surprendre.

Visuel : Jean Paul Gaultier

https://www.jeanpaulgaultier.com/fr/fr/fragrances/la-maison-gaultier

Marque mise à jour le 17 août 2021

9 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.