Fabergé

Fabergé est une Maison de haute joaillerie, de fine joaillerie, d’horlogerie et d’objets précieux. Son histoire est, avant tout, celle d’un homme de grand talent et d’un créateur aux idées novatrices : Peter Carl Fabergé. Illustre artiste-joaillier et orfèvre, Peter Carl Fabergé est né en Russie en 1846. C’est avec son père – Gustav Fabergé, un bijoutier dont les ancêtres sont français – qu’il commence son apprentissage. Il étudie l’orfèvrerie et complète sa formation en voyageant à travers toute l’Europe. De retour en Russie en 1866, il entre dans la bijouterie familiale et continue de se former sous la houlette de Hiskias Pendin – devenu son mentor et tuteur – puis en prend la tête en 1882.

Cette même année, alors qu’il présente ses créations lors de l’Exposition pan-russe organisée à Moscou, Peter Carl Fabergé séduit par son travail le tsar Alexandre III, qui ordonne qu’elles soient exposées à l’Ermitage en tant qu’exemple de l’artisanat russe contemporain. D’autre part, remarqué par la tsarine Maria Feodorovna qui lui achète des boutons de manchette, Peter Carl Fabergé remporte ses premiers succès. Outre de délicats bijoux inspirés du style français du 18ème siècle, il crée de magnifiques pièces d’orfèvrerie et des objets de fantaisie très raffinés. En 1885, il crée son premier oeuf de Pâques impérial. Un oeuf en émail blanc dit « oeuf à la poule » que le tsar Alexandre III offre à son épouse. Cet oeuf impérial est le premier d’une longue série qui fera la renommée du joaillier. Cette même année, Peter Carl Fabergé devient le fournisseur officiel de la cour impériale.

En 1900, c’est la consécration ! Peter Carl Fabergé participe à l’Exposition Universelle de Paris. Sa renommée dépasse les frontières de la Russie et lui attire une clientèle prestigieuse faite de têtes couronnées, de membres de l’aristocratie européenne, de grands industriels, d’artistes … À l’apogée de son succès, la Maison Fabergé qui emploie environ 500 artisans et designers, est la plus grande entreprise de joaillerie de Russie. En 1903, elle s’agrandit encore et ouvre une succursale à Londres, puis une autre à Kiev en 1906. Nicholas, le plus jeune des quatre fils de Peter Carl Fabergé (qui travaillent tous pour la Maison), devient l’un des directeurs de la succursale londonienne. Mais la révolution russe (1917) met un terme à cette ascension. Privé de ses biens et de son entreprise, Peter Carl Fabergé quitte la Russie. Il meurt en 1920 en Suisse.

En 1924, Eugène et son frère Alexandre Fabergé s’installent à Paris. Ils fondent la société Fabergé & Cie, qui commercialise des objets fabriqués par la Maison Fabergé, ainsi que des bijoux et objets d’art. Coup de théâtre en 1937 : Sam Rubin, un Américain d’origine russe, lance la marque de parfumerie Fabergé, sans l’autorisation de la famille. En 1951, la famille Fabergé – souhaitant éviter des frais de justice – trouve un accord amiable avec Sam Rubin pour le laisser utiliser son nom, mais uniquement pour le parfum.

Pendant de nombreuses années, ce nom Fabergé sera associé à des produits bien éloignés des mythiques oeufs impériaux, symboles de l’ingéniosité et du talent de Peter Carl Fabergé. Brut de Fabergé (une marque de cosmétiques et de parfums pour homme vendus en grandes surfaces) en est l’exemple le plus frappant … En 1989, Unilever rachète Fabergé Inc., avec la possibilité d’utiliser le nom Fabergé en tant que marque sur une large gamme de marchandises au niveau international et avec de nombreuses licences accordées à des tiers pour créer une large gamme de produits sous ce nom.

Et pourtant l’histoire reprend son cours. En 2007, Fabergé retrouve ses origines, ses valeurs et son univers. La société Fabergé Limited annonce avoir racheté au groupe Unilever les marques, licences et droits associés relatifs au nom Fabergé. Deux ans plus tard, la Maison est relancée avec la collection haute joaillerie « Les Fabuleuses ». En 2011, Mario Testino réalise sa première campagne publicitaire pour Fabergé ; une campagne moderne, fusionnant les cultures russe et occidentale, passées et présentes. L’année suivante, la marque ouvre sa première boutique à New York sur Madison Avenue. Dans le même temps, elle lance la « Big Egg Hunt », une chasse organisée à Londres où sont cachés 200 oeufs géants décorés par des célébrités.

2013 … nouveau changement de mains. La société minière britannique Gemfields – acteur de premier plan dans le domaine des pierres précieuses, notamment dans la production d’émeraudes et de rubis – fait l’acquisition de Fabergé. Au fil des années, nouvelles collections, nouveaux designs, nouvelle grande chasse aux oeufs – à New York, cette fois -, ouvertures de boutiques, s’enchaînent. En 2015, Fabergé dévoile sa première collection de montres. Un magnifique de renaissance opéré sous l’égide de Gemfields, avec des évènements marquants comme l’incroyable collaboration entre Fabergé et Rolls-Royce, en 2018, « The Spirit of Ecstasy Egg ». Installée dans de nouveaux locaux spacieux à Londres depuis 2019, Fabergé conjugue toujours magnifiquement le passé et le présent.

Visuel : Fabergé

https://www.faberge.com/

Marque mise à jour le 3 septembre 2020

33 Commentaires

  1. Bonjour ,

    Je souhaiterais acheter un parfum pour faire un cadeau a un ami qui le recherche depuis un moment, il s’agit de KIKU 5 # , merci de me dire ou je peux commander ce parfum.
    Bien cordialement
    DONAT Isabelle

    Reply

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *