Exclusif : Diptyque présente une collection « Do Son » parée de bleu

En 2023, 18 ans après sa création, « Do Son » de Diptyque ouvre un nouveau chapitre, en mouvement, en couleurs et en musique, de son histoire déjà riche d’images et de visions. Ainsi, ce parfum emblématique – inspiré d’un souvenir d’enfance d’un des trois fondateurs, Yves Coueslant, et des parfums de la ville côtière vietnamienne dont il tire son nom – se raconte dans un court film d’animation réalisé par le jeune studio parisien Werlen Meyer reconnu pour son travail avec Wes Anderson et Stromae. Un véritable voyage animé inédit dans le sillage des jonques et des tubéreuses du Vietnam qui fait revivre la magie d’une jeunesse en bord de mer, la brise marine emportant avec elle le parfum des fleurs que la mère d’Yves Coueslant aimait tant.

Mêlant illustrations et dessins au trait, signature des paysages des parfums de Diptyque, ce film est mis en musique par James Blake, auteur-compositeur et interprète britannique plusieurs fois récompensé. Pour évoquer ce moment fondateur à l’origine de « Do Son », le film met en scène un jeune homme – carnet et stylo à la main – contemplant les toits de Paris à la recherche de l’inspiration. Bientôt l’horizon parisien s’anime, se transforme, tandis qu’un paysage mental se dessine. Pagodon et jonque traditionnels prennent vie sur le carnet, tracés à l’encre de Chine. De grands coquillages forment le décor d’une partie de Da Cau sur la plage, et des nénuphars géants dessinent le rivage. Les nuages, quant à eux, deviennent poissons et bateaux, alors que les fleurs, les insectes et les oiseaux du Vietnam s’égaient en autant d’images animées. Enfin l’illustration originale apparaît, identique à celle qui incarne le parfum depuis 2005.

C’est paré d’une gravure bleue – couleur des eaux du golf de Tonkin – que le célèbre ovale signe cette année l’ensemble des produits « Do Son » en édition limitée. Sur cette gravure, une femme assise sous un pagodon regarde la mer et l’horizon au loin : la mère d’Yves Coueslant, qui avait le goût des fleurs et en particulier celui de la cây hoa huê, la tubéreuse enivrante et doucement épicée qui, ajoutée à la fleur d’oranger, au jasmin et à un accord marin sublime le sillage de « Do Son ». Composée par Fabrice Pellegrin avec l’aide de Christiane Montadre-Gautrot et d’Yves Coueslant, cette fragrance est le fruit d’un « travail à six mains, de partage et d’écoute » explique le parfumeur. Avec « Do Son », il a « tenté de recréer l’ambiance et la mémoire d’une enfance passée au Vietnam dans le parfum si particulier des tubéreuses. » Exceptionnelle et majestueuse, cette fleur a été travaillée – ajoute t-il – dans la délicatesse en développant ses facettes vertes, aquatiques, florales, crémeuses et solaires. »

Envie de plonger dans les souvenirs d’enfance d’Yves Coueslant et de vous perdre dans le bleu de « Do Son », découvrez sans tarder une collection exclusive à la couleur du rêve et de la mer, composée d’une série d’éditions limitées et de plusieurs nouveautés inédites. Les prix : « Do Son » eau de toilette (100ml), 130€ – « Do Son » eau de toilette (30ml), 62€ – « Do Son » eau de parfum (75ml), 150€ – Gel de parfum pour les mains et le corps (200ml), 40€ – Coffret 3 savons (50gr l’unité), 50€ – Bougie Parfumée « Tubéreuse » (190gr), 70€ – Bougie Parfumée « Tubéreuse » (600gr), 165€.

Film d’animation : studio Werlen Meyer / Musique : James Blake
Visuels @ Diptyque

Exclusif : Diptyque présente une collection « Do Son » parée de bleu

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *