La collection Yanina Couture Printemps-Été 2017

Yanina Couture, vous connaissez ? Créée en 1993 par Yulia Yanina, cette Maison de haute couture et de prêt-à-porter féminin fait partie des principales Maisons de mode russes et séduit de plus en plus à l’international. Entre modernité et tradition, influences classiques et romantiques, inspirations tirées du passé et du monde d’aujourd’hui, le travail de Yulia Yanina exprime tous les paradoxes propres à l’âme russe.

Le 23 janvier 2017, pendant la semaine des défilés de Haute Couture de Paris, la marque Yanina Couture présentait sa collection Printemps-Été 2017 dans le cadre prestigieux de l’hôtel Westin. Très éclectique, cette collection rappelle l’Espagne, la splendeur du costume de lumières du matador et les tenues des danseuses de flamenco mais aussi l’univers léger et romantique du ballet avec des tenues évoquant les costumes des ballerines classiques.

Composée de silhouettes ultra-féminines, glamour, audacieuses, cette collection décline toute une palette de coloris, des classiques et élégants noir, blanc et nude au rouge audacieux en passant par des tons pastels et des teintes plus vives, très estivales. Robes vaporeuses tout en légèreté, robes spectaculaires tout en transparence, robes longues épurées, robes de cocktail, vestes courtes et boléros richement brodés, chemises blanches aux manches volumineuses, ensembles, … chaque pièce est enrichie de détails sophistiqués : broderies, applications de soie, de dentelle, pierreries, perles, rubans, sequins, franges, volants, cols hauts et longs poignets, foulards colorés à la taille, … Les matières – mousseline de soie, voile, tulle, velours, dentelle, satin, … – sont tout aussi sophistiquées.

Présentes tout au long de la collection, les inspirations espagnoles prennent forme de différentes façons : avec ces robes – brodées de fines lignes de dentelle et de lacet, de perles et de sequins – sur lesquelles apparaît le costume du matador, avec ces boléros brodés de fleurs qui nous parlent d’été tout comme ces robes en mousseline de soie, avec ces robes à volants virevoltantes rappelant celles des danseuses passionnées de flamenco, … La collection joue également la carte de l’extrême féminité avec des jeux de transparence plus ou moins osés, des volants en veux-tu en voilà sur des robes aériennes et gracieuses mais aussi audacieuses et sensuelles.

La collection Yanina Couture Printemps-Été 2017

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *