Olympia Le-Tan

Fondée en 2009 par la créatrice Olympia Le-Tan et Gregory Bernard, la marque française Olympia Le-Tan crée des sacs originaux et pleins d’esprit, des minaudières en forme de livre associant la broderie et les références littéraires. Elle réinvente ainsi la minaudière, cet objet ancien ingénieusement pensé pour contenir le nécessaire quotidien d’une femme, et en faire très rapidement un accessoire en vogue avec sa couverture en feutrine brodée à la main et sa forme de livre.

Née à Londres et élevée à Paris, Olympia Le-Tan est la fille de l’illustrateur français Pierre Le-Tan. Très jeune, à 19 ans, elle commence à travailler dans la mode … chez Chanel pour le studio de création alors dirigé par Gilles Dufour qu’elle suivra chez Balmain puis pour le créateur lorsqu’il lance son label éponyme en 2001. En parallèle, elle fréquente le monde de la nuit dont elle est une figure récurrente ; elle devient même DJ au Baron, club branché et people de la capitale. Elle fabrique aussi – entièrement à la main – ses premiers sacs brodés. Des sacs que l’on retrouve en vente chez Colette à Paris dès la fin des années 90, puis chez Browns à Londres ou dans des boutiques de mode japonaises.

Si les premières créations d’Olympia Le-Tan rencontrent le succès, elles demeurent cependant très confidentielles. La créatrice ne dispose pas du temps nécessaire pour continuer cette activité qu’elle finit par arrêter. Mais ce qui n’aurait pu être qu’un simple phénomène de mode – éphémère et symbole d’une certaine « branchitude » – devient finalement une marque à part entière lorsque Olympia Le-Tan lance, en septembre 2009, sa première collection de sacs-livres, reproduisant les couvertures des premières éditions de grands romans de la littérature du XXIème siècle.

Pour la marque, les sacs et minaudières Olympia Le-Tan – toujours faits main – sont produits en édition limitée à 16 exemplaires numérotés pour chaque modèle de livre. De la broderie originale à la doublure imprimée Liberty, chaque détail est soigneusement étudié. Les matières sont de qualité : toile de pur coton, feutrine 100% laine, cordonnet de soie, tissu Liberty, … Le style est original, décalé et sophistiqué : autant de caractéristiques propres à la marque dont la forte identité et l’univers créatif et plutôt excentrique séduisent rapidement les modeuses les plus pointues et les célébrités, de Tilda Swinton à Clémence Poésy en passant par Natalie Portman, …

Au fil des saison, les succès s’enchaînent. La marque ouvre son premier magasin parisien en décembre 2014, près du Jardin du Palais Royal. Elle travaille également à la diversification de son offre, passant de l’accessoire au prêt-à-porter féminin. À partir de 2013 et pendant quatre saisons dans le calendrier officiel, Olympia Le-Tan va s’imposer parmi les plus grands créateurs lors de la Fashion Week parisienne. Son style : classique avec des imprimés exclusifs et des couleurs vibrantes pour une garde-robe avant-gardiste et sophistiquée, confectionnée dans des tissus luxueux. En 2017, cependant, la marque est placée en redressement judiciaire. Et en juillet 2018, la fondatrice Olympia Le-Tan annonce son départ. Depuis, l’aventure continue pour la marque d’accessoires … À retrouver dans sa boutique parisienne du 1er arrondissement et sur son site internet.

Visuel : Olympia Le-Tan

https://olympialetan.com/

Marque mise à jour le 9 octobre 2020

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *