Guy Laroche

Née en 1957, Guy Laroche est une Maison de couture et de mode fondée par le grand couturier français du même nom qui souhaitait libérer le corps des femmes du New-Look et leur offrir une élégance « raffinée et discrète ». Très vite, le succès est au rendez-vous. Ses créations d’ailleurs marquent leur époque, comme la robe-manteau ou la robe-chemise qui deviennent parties intégrantes des garde-robes féminines modernes.

En 1961, le couturier investit l’avenue Montaigne puis lance sa première collection de prêt-à-porter féminin. Mais Guy Laroche ne s’arrête pas en si bon chemin … En 1966, il ouvre une boutique « Guy Laroche Monsieur » puis devient parfumeur avec le lancement de « Fidji ». Un parfum – créé sous licence (accordée en 1965) par le groupe L’Oréal -, inspiré par les îles du Pacifique, qui va remporter un immense succès à l’instar de l’iconique masculin « Drakkar Noir », lancé en 1982.

Chez Guy Laroche, si les coupes sont sobres, le style n’en demeure pas moins élégant, extrêmement féminin et audacieux. Et parfois même un peu osé, comme la mythique robe dos-nu portée par l’actrice Mireille Darc dans « Le Grand Blond avec une chaussure noire », créée en 1972. Reconnu par ses pairs pour son indéniable talent et son imagination pionnière, Guy Laroche se verra attribuer deux Dés d’Or (en 1985 et 1989) pour son travail en Haute Couture.

Après le décès de Guy Laroche en 1989, d’autres créateurs tels que Michel Klein, Alber Elbaz, Marcel Marongiu, Adam Andrascik et Richard René – arrivé à la direction artistique de la Maison en 2017 -, vont mettre leur talent au service de la marque. Après Hermès, Richard René a effectué la majeure partie de sa carrière chez Jean Paul Gaultier, où il a aussi bien travaillé sur la haute couture que sur le prêt-à-porter féminin, les collections sport, homme et accessoires. Après avoir remporté la totalité des prix du Festival International de Mode de Hyères en 2004, il lance sa griffe éponyme. Sa mode, qu’il définit comme « radicale, minimaliste, puriste », met les matières les plus nobles au service de coupes architecturales, sans ornements ni fioritures.

Outre la mode – pour elle comme pour lui – et les parfums, la Maison Guy Laroche propose aussi de nombreux accessoires, des bijoux et des montres à la maroquinerie en passant par les lunettes et une ligne de produits pour la maison. Une offre large au style élégant et une Maison parisienne iconique qui ont amené le groupe textile coté YGM Trading Ltd, le licencié de Guy Laroche en Chine, à racheter Guy Laroche en 2004 au fonds d’investissement suisse Leman Capital dans l’objectif de relancer la marque et de développer sa présence à l’international, notamment en Asie.

Marque engagée également, Guy Laroche joue la carte de la mode responsable, respectueuse de l’environnement. Ainsi, en 2020, Richard Dené présente une collection Automne-Hiver 2020-21 (« Transform 20.21 ») composée de douze pièces faites maison puisque créées à partir de vêtements vintage de la marque en n’utilisant que les matières premières disponibles au sein de la Maison, et de quatre nouveaux modèles déclinés dans le même tissu de couleur beige. Pour ce faire, Richard Dené a recherché et racheté différents modèles Guy Laroche qu’il a ensuite transformés.

Visuel : Guy Laroche

http://www.guylaroche.com/?lang=fr

Marque mise à jour le 12 août 2021

Un Commentaire

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.