Le Londres secret de Penhaligon’s avec sa nouvelle collection en édition limitée, « Hidden London »

Attendue en boutiques dès la fin du mois de mai 2018, la collection « Hidden London » de Penhaligon’s se veut une invitation au voyage dans la ville de Londres ; ce Londres secret – où vous attendent tant de trésors, entre lieux, ambiances et anecdotes historiques – dont la marque de parfum britannique a choisi d’évoquer trois quartiers à travers trois nouvelles eaux de parfum en édition limitée. Leurs noms : « Kensington Amber », « Marylebone Wood » et « Belgravia Chypre ». Le prix : 154€ le flacon 100ml.

Avec « Kensington Amber », c’est un quartier auquel royauté et raffinement confèrent une distinction toute particulière que l’on découvre. Kensington, en effet, est l’un des plus attractifs et sophistiqués quartiers de Londres. Du palais de Kensington au Victoria and Albert Museum, l’histoire londonienne est gravée dans les monuments royaux et les maisons victoriennes qui façonnent les places et les rues élégantes de la capitale. Notez que la ligne d’autobus 9 propose un voyage à la découverte des nombreux sites touristiques célèbres du quartier. Outre les monuments qui ont rendu hommage à l’amour royal (l’Albert Memorial) et aux sciences, Kensington Gardens – juste à l’ouest de Hyde Park – compte parmi les joyaux londoniens les plus méconnus. Ces jardins sont les plus grands d’Europe ! « Kensington Amber » est l’essence même de ce quartier riche en secrets et en Histoire. Au cœur de la fragrance, les notes d’ambre marient puissance indéniable, maîtrise parfaite, manières incontestées et discrétion quasi-absolue. Les touches chaudes et exotiques de la cannelle convoquent l’image de l’ère victorienne, époque d’expansion et d’exploration ; quant à la vanille, elle instille un confort exquis, réminiscence d’une approche de la vie luxueuse, révolue.

D’une élégance mêlant intimité et caractère, le quartier Marylebone, surnommé « le Village » distille la sensation d’être comme à la maison. Ruelles, demeures en briques de style géorgien, domicile de Sherlock Holmes, Wallace Collection, sans oublier sa proximité avec les parcs londoniens … tout concourt à insuffler une bouffée d’air frais. Le passé a cependant cédé la place dans ce quartier devenu l’un des hauts lieux de l’ouest londonien mêlant chic et décontraction. Les cafés tendances ont pris possession de l’espace, installés parmi les clubs qui abritaient jadis des ambassades, des cabinets médicaux, … Mais les places n’ont rien perdu de leur verdure d’antan et les jardins communaux privés, égarés parmi les nombreuses écuries cachées (utilisées pour loger les calèches), nimbent Marylebone d’une atmosphère conjuguant intimité et formalisme. Pour l’évoquer, Penhaligon’s a créé « Marylebone Wood », une fragrance boisée, moderne et sensuelle à la fois, réunissant des notes de bois de santal fumé, de vétiver sur fond moussu et de patchouli aux arômes chauds et crémeux.

Entre Buckingham Palace et Sloane Square, les habitants du quartier de Belgravia sont particulièrement discrets – entendez quasiment invisibles. Distinguées et singulières, les demeures palladiennes surmontées d’un fronton en stuc couleur crème, typiques d’Eaton ou de Belgravia Square, abritent ambassades et familles fortunées. Hors de la vue s’égrènent les notes de la première symphonie de Mozart qu’il composa en 1764, à l’âge de huit ans, au 180 Ebury Street ; quant à Chopin, il donna son premier récital à Eaton Place. Blottie entre la résidence officielle de la reine et Harvey Nichols, Belgravia est le quartier de prédilection des classes aisées. « Belgravia Chypre » est une fragrance chyprée à la structure traditionnelle. Au détour de notes de bergamote, mousse de chêne et patchouli, elle se dévoile tout en générosité et complexité et surprend par ses notes de framboise, poivre rose et rose.

Le Londres secret de Penhaligon’s avec sa nouvelle collection en édition limitée, « Hidden London »

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *