New York : Uma Thurman en Giampiero Bodino au Met Ball

Alors que les festivités débutaient sur la Croisette le 8 mai 2018, donnant le coup d’envoi du 71ème Festival international du film de Cannes, un autre événement réunissait la veille les personnalités les plus influentes de la planète mode et people au Metropolitan Museum of Art de New York pour une grande soirée – le Gala du Met ou le Met Ball – dont l’objectif est, depuis 1948, de lever des fonds au profit du Costume Institute, le département du Met consacré à la mode et aux vêtements. Soutenu par l’industrie de la mode et porté par sa co-présidente Anna Wintour, rédactrice en chef de l’édition américaine du magazine Vogue, le Met Ball est organisé chaque année selon un thème correspondant à celui de l’exposition du Costume Institute de l’année ; un thème que les invités doivent en principe respecter dans le choix de leur tenue. L’occasion pour les femmes d’arborer des tenues et des parures de bijoux ultra-désirables, toutes plus incroyables les unes que les autres, et de mettre en lumière le talent et le savoir-faire des plus grands créateurs de par le monde. À l’image par exemple de l’artiste-joaillier Giampiero Bodino qui, à la tête de sa Maison éponyme depuis novembre 2013 – au sein de la Villa Mozart à Milan, un bâtiment Art Déco spectaculaire, érigé dans les années 30 -, crée exclusivement des pièces de Haute Joaillerie, opulentes, audacieuses, fortes, …

Vus sur l’actrice américaine Uma Thurman, le 7 mai 2018 au Met Ball, les bijoux Giampiero Bodino qu’elle portait sont issus de la collection « Rosa dei venti » : un collier éblouissant en or blanc … une pièce transformable (les croix sont amovibles pour être portées en broche, en pendentif ou mixées au gré des envies) parée de diamants (8.03 carats), d’émeraudes de Colombie (14.58 carats), de saphirs bleus du Sri Lanka (6.93 carats), de saphirs roses de Madagascar (5.37 carats), de saphirs jaune du Sri Lanka (6 carats) et de pierres et fines et précieuses de couleurs ; ainsi que des boucles d’oreilles en or blanc – aussi sculpturales que délicates – étonnamment dépareillées avec sur chaque pendant un saphir violet de Madagascar et un saphir bleu du Sri Lanka (le tout représentant respectivement 2.37 carats et 3.61 carats) accompagnés de diamants et de pierres fines et précieuses multicolores. De sublimes bijoux qui portent en eux toute la passion créative et l’exubérance stylistique du joaillier.

Visuels : © Getty Images et Giampiero Bodino

New York : Uma Thurman en Giampiero Bodino au Met Ball

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *