Les parfums Le Galion : des fragrances d’exception

Et si l’on profitait des vacances pour partir à la découverte de la belle parfumerie française et de territoires inconnus … Avec Le Galion, une Maison de haute parfumerie fondée en 1930 par le Prince Murat – descendant de Joachim Murat, beau-frère de Napoléon 1er et roi de Naples – puis cédée en 1935 à Paul Vacher, parfumeur de talent, « considéré par certains comme l’un des plus grands maîtres de la parfumerie, au même titre qu’Ernest Beaux, Ernest Daltroff, Jacques Guerlain ou Edmond Roudnitska. » Paul Vacher, à qui l’on doit les parfums « Arpège », « Rumeur » et « Scandal » (en collaboration avec André Fraysse) de Lanvin ou encore les mythiques « Miss Dior » (1946) et « Diorling » (1963), a pour le parfum un don sensoriel. L’emblématique « Sortilège » créé en 1936 – un parfum contenant plus de 80 essences naturelles – en est l’un des merveilleux témoins.

Le Galion dont le nom – inspiré des grands navires à poupe carrée – suffit à évoquer les grands larges et l’évasion, est une magnifique invitation au voyage. Un voyage sur les traces d’une belle Maison perpétuant aujourd’hui l’héritage de Paul Vacher et sa quête d’excellence, plus de 30 ans après être tombée dans l’oubli. En 2014, sous la houlette de Nicolas Chabot, un ancien du groupe LVMH, de Dominique de Urresti, la fille de Paul Vacher, et d’une équipe de parfumeurs, la Maison Le Galion faisait son grand retour, renaissant de ses cendres tel le phénix, pour rééditer – dans un premier temps – 9 parfums d’exception ayant fait les beaux jours de la marque, dont l’envoûtant « Sortilège ».

Outre les rééditions, des formules oubliées – retrouvées dans les archives de la Maison – ont été réécrites comme « 222 », une création non signée datant des années 30 ou « Sang Bleu », un masculin racé (lancé en 2016) élaboré à partir d’une formule inachevée de Paul Vacher alors qu’il travaillait sur son dernier parfum « L’Eau Noble » au début des années 1970. Composé en collaboration avec Dominique de Urresti, « Sang Bleu » est un parfum d’initié à la sensualité affirmée. Un chypre hespéridé musqué : en tête, du galbanum et des notes hespéridées et aromatiques apportent de la fraîcheur à la fragrance. Vient ensuite un coeur floral épicé évoquant l’élégance masculine intemporelle. Enfin, le fond animal de musc et de cuir associé à l’ambre et au bois, retranscrit une puissance qui confère à la fragrance son signe distinctif de noblesse. Le prix : 140€ (l’eau de parfum 100ml).

Les fragrances Le Galion sont disponibles en ligne sur le site de la marque, www.legalion.fr, et dans les boutiques de parfums rares Jovoy, notamment.

Les parfums Le Galion : des fragrances d’exception

2 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *