Journées Européennes du Patrimoine : la Maison Krug ouvre ses portes

Pour sa première participation aux Journées européennes du Patrimoine, et dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, la Maison Krug ouvre exceptionnellement ses portes les 20 et 21 septembre 2014 et propose aux visiteurs de découvrir la vie dans les caves de Reims entre 1914 et 1918.

Krug - Journées Européennes du Patrimoine 2014 - affiche

Sous le commissariat de Fabienne Moreau, historienne de la Maison Krug, des éléments d’archives ont été rassemblés pour constituer une exposition inédite. Des photographies découvertes récemment sont exposées dans les espaces souterrains, là où elles ont été prises, il y a un siècle. Des documents d’époque et de la correspondance ponctuent également ce parcours qui se conclut par le Caveau Collection où sont conservés les derniers exemplaires des millésimes 1914 et 1915. Les collaborateurs de la Maison Krug seront guides pour l’occasion. Ils raconteront l’histoire de leur Maison fondée en 1843, et le quotidien de leurs prédécesseurs et des Rémois réfugiés dans les caves pendant les quatre années de guerre.

Krug expo JEP14-1 - @Archives Maison Krug

Car, de septembre 1914 à novembre 1918, Reims subit 1 151 jours de bombardements. La famille Krug partage le sort de millions de Français touchés par la guerre. Elle soutient les familles de ses collaborateurs sous les drapeaux, met ses locaux à leur disposition et à celle de la population. Les Rémois se réfugient dans les caves où la vie s’organise. Dans les caves Krug, à la lueur des bougies et des lampes à pétrole, chacun s’occupe à lire, cuisiner, discuter, tricoter, pour passer le temps comme il le peut. Une classe est ouverte à laquelle assistent 40 enfants du quartier. Le temple de l’Église réformée tout proche étant détruit, la communauté protestante se réunit dans une des salles souterraines de la Maison Krug appelée « la Crypte » pour y célébrer les offices.

Krug expo JEP14- @Archives Maison Krug

Les vendanges 1914 et 1915, malgré les conditions exceptionnelles dans lesquelles elles se déroulent, permettent l’élaboration de deux grands millésimes dont la Maison Krug conserve quelques bouteilles dans ses caves, au sein du Caveau Collection. Lorsque la guerre éclate en août 1914, la vendange s’annonce très qualitative, d’une qualité telle qu’on en n’avait plus vue depuis 1907. Les vins de 1915 font également un grand millésime. La récolte des raisins dans certains secteurs s’est faite à quelques centaines de mètres des tranchées et sous les bombardements. Les vins n’ayant pu être rapatriés à Reims dans les celliers Krug, ils sont conservés dans les établissements de vignerons partenaires de la Maison. Jeanne Krug informe son époux – mobilisé dans l’armée française, il est rapidement fait prisonnier; détenu en Prusse, il est libéré au printemps 1917 puis transféré en Suisse dans un état d’affaiblissement général très important – de l’avancée des vendanges, de la qualité des vins, et transmet les recommandations de Joseph Krug au Chef de Caves concernant les approvisionnements et les assemblages.

Pour retrouver toute l’émotion d’une histoire dans l’Histoire, témoignant de solidarité, d’engagement, de courage, de détermination, de vaillance, … , venez découvrir les caves de la Maison Krug ce week-end. Les visites sont gratuites et accessibles sans réservation.

Informations pratiques : samedi 20 septembre, de 10h à 18h en continu (dernier départ 17h30) et dimanche 21 septembre, de 14h à 18h (dernier départ à 17h30) à l’adresse suivante : 1 rue Coquebert, 51100 Reims.

Journées Européennes du Patrimoine : la Maison Krug ouvre ses portes

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.