Martell

Fondée à Cognac en 1715, Martell est la plus ancienne des grandes Maisons de cognac. Réputée pour la qualité et l’élégance de ses cognacs – servis et appréciés dans le monde entier -, elle appartient à la branche Martell Mumm Perrier-Jouët du groupe français de vins et spiritueux Pernod Ricard. Forte d’un héritage de plus de 300 ans, la Maison Martell fait la part belle au goût et met en valeur l’expérience du métier grâce à un remarquable savoir-faire transmis de génération en génération.

L’histoire commence en 1715 quand Jean Martell, natif de Jersey, s’installe à Cognac et se lance dans le commerce d’eaux-de-vie. Il a 21 ans. Septième d’une famille de huit enfants, Jean Martell a été apprenti dès l’âge de 12 ans chez Lawrence Martin, commerçant et armateur sur l’île de Guernesey. Il y a appris les principes du commerce évidemment, et y a découvert notamment les eaux-de-vie produites en Charente, ces spiritueux distillés de plus en plus appréciés par les connaisseurs anglais, qui ne deviennent pas aigres lors de longs voyages en mer. C’est Lawrence Martin, d’ailleurs, qui a conseillé à Jean Martell de chercher fortune en France. À l’époque, l’art de vivre français – gastronomie, oenologie, goût, artisanat d’art, et savoir-faire – est à son firmament. C’est cette culture du raffinement et de l’excellence que Jean Martell va découvrir à son arrivée en France.

À peine installé, Jean Martell se met à parcourir la région afin de sélectionner les meilleures eaux-de-vie. Il se familiarise ainsi avec les spécificités du terroir et les secrets de la fabrication du cognac, et noue des liens étroits avec les viticulteurs. Certains de ses premiers partenariats se poursuivent d’ailleurs encore de nos jours. À sa mort en 1753, Jean Martell aura consacré près de 40 ans de sa vie à l’étude et au développement de l’art du cognac. Sa veuve, Rachel, reprend alors les rênes de l’entreprise, tout en restant fidèle à la philosophie d’intégrité et d’excellence de Jean Martell. C’est une philosophie qu’elle inculquera à ses fils, Jean et Frédéric, et qui sera transmise aux générations de la famille Martell qui vont se succèder pour diriger la Maison. En 1775, c’est une activité florissante que Rachel Martell transmet à Jean et Frédéric, ses fils. L’activité à l’export est alors en plein essor, et la première cargaison de cognac ne tarde pas à être expédiée vers les États-Unis.

Dès les débuts de sa Maison, Jean Martell a défini de nouvelles normes pour créer un nouveau savoir-faire et des cognacs d’une douceur et d’une authenticité incomparables, ainsi qu’une identité forte reposant sur trois notions clés – toujours au centre de la vision de la marque trois siècles plus tard : élégance, complexité et équilibre. Devenues emblématiques, des références incontournables sont nées de ce savoir-faire reconnu mondialement : le premier cognac VSOP (Very Superior Old Pale) de la Maison, né en 1831, mais surtout le Martell Cordon Bleu, créé par Édouard Martell – l’arrière-petit-fils de Jean Martell – et lancé officiellement en 1912 à l’Hôtel de Paris à Monaco. Présenté dans une bouteille on ne peut plus simple, ce cognac rompt avec les conventions ostentatoires de l’époque. Destiné au départ à être servi dans les plus grands hôtels et restaurants du monde, Martell Cordon Bleu est un assemblage complexe de plus de 100 eaux-de-vie, remarquable par sa richesse, sa finesse et son élégance. D’autres cognacs de grande qualité suivront, comme, plus récemment, L’Or de Jean Martell (2009), le point d’orgue de près de 300 ans de savoir-faire, le Martell Chanteloup Perspective (2011), un cognac ultra-prestige créé en hommage aux maîtres de chai de Martell, ou encore le Martell VSOP « fûts rouges » (2018), pour lequel le maître de chai Christophe Valtaud a utilisé exclusivement des fûts rouges en chêne à grain fin afin de livrer une expression de cognac très intense, dans laquelle les arômes de fruits confits sont sublimés.

Le vignoble de Cognac est divisé en six crus situés dans la région de la Charente, en bordure de l’océan Atlantique. Cette terre blanche, baignée de soleil, bénéficie d’un climat océanique doux particulièrement favorable à l’épanouissement du raisin. C’est dans la richesse et la complexité des crus que le cognac puise ses arômes caractéristiques : douceur, élégance, notes de fleurs, de fruits confits et d’épices douces. Son raisin Ugni Blanc – qui pousse sur le sol silico-argileux des Borderies – donne aux eaux-de-vie des arômes floraux remarquables et une douceur exceptionnelle.

Chauffé dans des alambics traditionnels en cuivre, le vin blanc clair issu des raisins récoltés dans les vignobles entame sa transformation en eau-de-vie par le processus de distillation – double distillation même. Martell est la seule grande Maison de cognac à ne distiller que des vins clairs (débarrassés de leurs sédiments et impuretés) pour produire des eaux-de-vie d’une finesse et d’une pureté exceptionnelles. Pour le vieillissement de ses eaux-de-vie, la marque utilise depuis toujours des fûts de chêne à grains fins ; un type de bois qui leur donne un arôme boisé plus fin et plus léger en bouche, et des parfums de vanille, de fruits secs, de fruits rouges, de chutneys et de fleurs séchées. Cependant, chaque eau-de-vie possède un caractère unique résultant des choix faits durant son vieillissement, de sa durée de maturation et du cru dont elle est issue. Pour l’assemblage, c’est donc une question de temps … certaines eaux-de-vie parviennent à maturation en 2 ans (la durée de vieillissement minimale pour le cognac), tandis que d’autres auront besoin de 20 ou 70 ans. Le maître de chai de Martell, Christophe Valtaud, dispose ainsi d’une palette complexe d’arômes dans laquelle puiser pour confectionner la personnalité de chaque cognac, tout en respectant la signature de la Maison.

Pour créer les cognacs Martell, le maître de chai Christophe Valtaud et son équipe disposent d’une réserve extraordinaire d’eaux-de-vie, dont certaines datent de plusieurs décennies ou plus … Des eaux-de-vie distillées au début des années 1800, notamment, surveillées avec soin par les maîtres de cave. Originaire de la région de Cognac, fils et petit-fils de vignerons, Christophe Valtaud est le dernier d’une longue lignée de maîtres de chai de Martell. Nommé en 2016, à l’âge de 38 ans, il est au cœur du savoir-faire de la Maison Martell, chargé d’orchestrer un véritable dialogue entre ses trois domaines d’expertise : terroir, distillation et assemblage.

Acquise en 2001 par le groupe français Pernod Ricard, la Maison Martell fait partie – depuis 2006 – du Comité Colbert, une prestigieuse association représentant les marques de luxe françaises à l’international pour la promotion de l’art de vivre à la française. Quoi de plus normal pour une Maison d’excellence de passion et de précision dont la riche histoire est marquée par le goût et le savoir-faire, et de grands cognacs servis et appréciés dans le monde entier – à bord de l’Orient Express ou du Concorde, ou lors d’expéditions polaires et de noces royales.

Visuel : Martell

http://www.martell.com

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. »

Un Commentaire

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *