K.Jacques

K.Jacques est une marque française de souliers et de petite maroquinerie au savoir-faire unique, réputée pour ses spartiates tropéziennes, des sandales à lanières indémodables devenues mythiques ; des sandales élégantes et de haute qualité, simples en apparence mais qui requièrent toute l’habileté des artisans de la Maison, avec : 60 minutes de travail en moyenne pour chaque paire confectionnée, 46 opérations différentes réalisées, 123 éléments assemblés pour les modèles les plus complexes, 60 semences (clous) utilisées.

Signature d’un savoir-faire familial qui perdure depuis trois générations, K.Jacques est à la fois l’histoire d’une famille, d’un lieu et d’un produit qui commence en 1933. Cette année-là en effet, Jacques Keklikian et sa femme Élise – réfugiés arméniens – ouvrent un petit magasin-atelier, 39 rue Allard à Saint-Tropez. Habile de ses mains, Jacques Keklikian commence à fabriquer des sandales plates à lanières de cuir, à partir du patron des pieds de ses amis et clients, dessinés sur du carton. Élise Keklikian, elle, apporte son savoir-faire de couturière à l’activité naissante de son mari.

Très vite, c’est l’engouement et les artistes, peintres, auteurs, acteurs, cinéastes français et étrangers qui, chaque été, se retrouvent à Saint-Tropez – parmi lesquels Brigitte Bardot, Madeleine Renaud, Cocteau, Picasso, Colette, Paul Géraldy, Françoise Giroud, Joan Collins, … – arborent les spartiates tropéziennes de K.Jacques. En parallèle, la famille Keklikian s’agrandit. Rejoints par la 3ème génération, Liliane, Georges et Bernard Keklikian vont contribuer au développement d’un univers de luxe, de mode, d’élégance, d’innovation et de bien-être.

À Saint-Tropez, où la marque compte deux boutiques ainsi que son atelier et ses bureaux (situés route des Plages, depuis 2009), la petite entreprise artisanale familiale va devenir une marque de référence, de dimension internationale et « Entreprise du Patrimoine Vivant » (EPV) depuis 2011. Une marque que les enfants, petit-enfants, cousins, accompagnés par de nouveaux talents, consolident et continuent de faire rayonner à travers les valeurs créatrices de K.Jacques – qualité, pérennité, raffinement, audace, éthique et créativité – depuis la disparition des fondateurs – Jacques Keklikian en 1989 et Élise Keklikian en 1997.

Connue et reconnue pour ses sandales à semelle plate, la Maison K.Jacques a fait évoluer ses créations au fil du temps, en proposant par exemple des sandales à talons enrobés de cuir, des compensées en bloc de liège ou encore des compositions en cristal de Swarovski. K.Jacques propose également une ligne de sacs, pochettes, ceintures et bracelets. Enfin, la Maison a pris l’habitude d’associer son savoir-faire à des couturiers et créateurs – des plus classiques aux plus branchés – pour des collaborations et des créations exclusives. Par exemple, Kenzo, Givenchy, Balenciaga, Joseph, Paule Ka, Jean-Charles de Castelbajac, Missoni, Paco Rabanne, Karl Lagerfeld, Golden Goose, Vanessa Bruno, …, ou encore Maison Sarah Lavoine.

Alors que 70% de sa production est exportée sur les cinq continents – Europe, Amérique du Nord, Afrique, Australie, Asie -, K.Jacques dispose d’un solide réseau de revendeurs partenaires, soit 250 points de vente à travers le monde, et d’une boutique en ligne. En France, la marque compte trois boutiques, deux à Saint-Tropez et une à Paris.

Visuel : K.Jacques

http://www.kjacques.fr

Un Commentaire

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *