D’Estrëe

D’Estrëe est une marque française de chapeaux haut de gamme. Fondée en 2015 par Géraldine Guyot, D’Estrëe est née de l’idée de remettre au goût du jour cet accessoire de mode emblématique et d’en décomplexer le port avec des créations alliant classicisme et modernité, confort et élégance, audace et allure.

Diplômée de la prestigieuse école Central Saint Martins de Londres, passionnée par la mode et par l’art, Géraldine Guyot lance sa ligne de chapeaux dès son retour à Paris. Fabriqués dans la capitale par des artisans-chapeliers de renom, ces chapeaux unisexes combinent légèreté et rigidité pour offrir un réel confort et une tenue de qualité sur le long terme; des chapeaux fabriqués à la main, en feutre en lapin, paille tressée ou parasisal, imaginés en référence à de grands classiques comme, notamment, le mythique Fedora – porté par Humphrey Bogart – que la créatrice a légèrement modernisé ou encore le Canotier et le Porkpie – deux indémodables nés respectivement dans les années 1880 et 1830 – dont elle s’est inspirée pour créer le Canopie, un mélange des deux formes, donc.

En 2017, deux ans après avoir séduit le monde avec ses chapeaux, Géraldine Guyot lance une collection de maroquinerie, composée de deux sacs structurés et colorés, confectionnés en Italie : le modèle Ettore – créé en hommage au designer Ettore Sottsass -, un audacieux sac bijou arty, équipé d’une manchette en laiton doré (fabriquée en France), et le modèle Arne, une pochette aux lignes épurées ornée d’une bande bicolore amovible portant le prénom du célèbre designer Arne Jacobsen, le père du modernisme organique scandinave. Notez enfin que D’Estrëe propose aussi une ligne d’écharpes coordonnée à sa collection de chapeaux.

Chacune des collections D’Estrëe – chapeaux, sacs, écharpes – porte le prénom de peintres, sculpteurs, performers, photographes ou designers qui ont marqué l’histoire de l’art. Un choix qui s’explique par la passion de Géraldine Guyot pour l’art. « J’ai grandi parmi les catalogues d’art et j’ai eu la chance d’être émue, très jeune, par les musées et galeries du monde entier », dit-elle. Et d’ajouter, (…) qu’aujourd’hui, « l’art occupe une place importante dans ma vie et constitue l’ADN de D’Estrëe. »

http://www.destree.com

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *