Tiffany & Co.

Tiffany & Co

Tiffany & Co. est une marque de joaillerie et d’horlogerie, une véritable institution américaine, une marque de premier plan et de dimension internationale, conjuguant remarquable savoir-faire et extrême raffinement.

L’histoire commence en 1837 à New-York, sur Broadway, où Charles Lewis Tiffany et son associé John B. Young ouvrent les portes d’une première boutique. Au début, le magasin propose toutes sortes d’articles, des cravaches aux confiseries françaises en passant par de rares et exotiques trouvailles comme de délicates porcelaines chinoises ou des bronzes anciens venant d’Inde. Plus tard, dans les années 1850, Tiffany & Co. se distingue par son exceptionnel savoir-faire dans la fabrication de pièces d’argenterie. Qui plus est, en 1851, elle est la première Maison américaine à faire de l’argent au 925 millième une référence de pureté, une norme qui sera ensuite adoptée officiellement aux États-Unis. En 1853, John B. Young prend sa retraite. Charles Lewis Tiffany prend alors le contrôle de la société et envisage de nouvelles conquêtes. Car bien qu’elle ait clairement établi sa domination sur le marché de l’argent aux États-Unis, la Maison Tiffany & Co. est encore peu connue en Europe. Et pourtant, depuis sa création, Tiffany est à l’avant-garde des plus importants mouvements en matière de design. Lors de l’exposition universelle de Paris en 1878, Tiffany se verra d’ailleurs attribuer des médailles d’excellence pour ses pièces d’orfèvrerie de style « japonisant » et au tournant du vingtième siècle, Louis Comfort Tiffany – le fils de Charles Lewis Tiffany – s’imposera comme l’une des figures de proue de l’Art nouveau.

Mais son immense renommée, c’est aux diamants que Tiffany & Co. la doit. Dès 1848, Charles Lewis Tiffany introduit des gemmes prestigieuses aux États-Unis, ce qui lui vaudra le surnom de « roi des diamants ». En 1878, il achète l’un des plus gros, des plus précieux et des plus beaux diamants jaunes fancy au monde; un diamant de 287,42 carats découvert dans les mines de diamants de Kimberley, en Afrique du Sud. Une fois taillé en coussin à 128,54 carats, ce diamant d’une valeur inestimable – mais qui n’est pas à vendre – sera rebaptisé « diamant Tiffany ». Symbole fort de l’héritage diamantaire de la Maison et de l’excellence de son savoir-faire artisanal, le « diamant Tiffany » servira d’inspiration à d’autres sublimes créations parées de diamants jaunes. Autre important symbole de Tiffany : la bague de fiançailles dotée de la « monture Tiffany® », une monture à six griffes qui soulève le diamant pour le porter en pleine lumière. Elle fut lancée en 1886 par Charles Lewis Tiffany à qui nous devons, par conséquent, l’invention de la bague de fiançailles telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Chez Tiffany, les diamants n’évoquent pas uniquement le prestige et le luxe mais aussi les miracles que la nature accomplit pour donner naissance à des pierres d’une beauté étourdissante. Au fil du temps, Tiffany & Co. a révélé des diamants à l’éclat époustouflant et découvert une merveilleuse sélection de gemmes de couleurs jusqu’alors inconnues. En 1876, la Maison achète une tourmaline exceptionnelle au célèbre gemmologue George Frederick Kunz. Peu après, le Dr Kunz rejoindra la société et collaborera avec Charles Tiffany, recherchant les plus belles pierres précieuses en Amérique et dans le monde pour la clientèle de Tiffany & Co.. En 1902, la kunzite est ainsi baptisée en hommage à George Kunz. Bien plus tard, en 1968, Tiffany présente la tanzanite, une gemme découverte par ses gemmologues, animés par le même esprit d’aventure que Kunz en son temps.

1902, une année importante … Louis Comfort Tiffany, fils de Charles Lewis Tiffany, devient officiellement le premier directeur des créations de la Maison. Après quoi, il va fonder l’atelier de joaillerie d’art de Tiffany dans la boutique de la Cinquième Avenue, pour y fabriquer ses bijoux pleins de fantaisie, ses créations en verre – des lampes et des vitraux par exemples – et ses objets précieux. À l’avenir, d’autres créateurs de renom rejoindront Tiffany. Le joaillier français Jean Schlumberger, en 1956; ses créations inspirées par la nature seront vite adoptées par les femmes les plus raffinées telles que Jacqueline Kennedy, Diana Vreeland et Elizabeth Taylor. Elsa Peretti, en 1974, et ses créations minimalistes, sensuelles et tactiles, Paloma Picasso en 1980.

Les diamants rares et étincelants, les diamants jaunes, les bagues de fiançailles Tiffany, la haute joaillerie, … ses extraordinaires créations en somme ont contribué à faire de Tiffany & Co. l’adresse incontournable d’une clientèle exigeante, souvent illustre. Aujourd’hui, comme hier, les créations Tiffany, synonymes de style intemporel, séduisent partout dans le monde et brillent de mille feux aussi bien sur tapis rouge que sur le grand écran – par exemple, Audrey Hepburn en fut l’incarnation, dans les années 60, dans le célèbre film « Diamants sur canapé » – que dans les pages des magazines. D’autre part, la Maison continue de lancer de nouvelles tailles de diamants : sous le nom de Lucida®, en 1999, une époustouflante taille de diamant, dont la mise au point a nécessité plusieurs décennies, le « Tiffany Novo® », en 2007, un hommage au diamant Tiffany taille coussin. Ce diamant, d’ailleurs, sera présenté en 2012 dans une nouvelle et exceptionnelle monture (un collier de diamants blancs pesant plus de 100 carats), créée tout spécialement à l’occasion du 175ème anniversaire de la Maison.

De l’argent aux diamants en passant par des accessoires et des montres, Tiffany & Co. est partout dans le monde une référence de style, d’excellence, d’exclusivité, d’élégance et de sophistication.

http://www.tiffany.fr

32 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *