Maison Fabre

maison fabre

La Maison Fabre est une manufacture de gants établie à Millau, capitale historique de la ganterie, depuis 1924. Forte d’un savoir-faire d’exception, cette entreprise familiale incarne depuis quatre générations l’excellence, l’élégance et le style … en bref, le luxe à la française.

En 1924, donc, le maître gantier Etienne Fabre fonde son entreprise de ganterie. Il coupe lui-même les cuirs avec son frère et des piqueuses emportent le travail à domicile. Quatre ans plus tard, l’affaire a prospéré au point d’investir la maison de l’artisan gantier, alors spécialisé dans la fabrication de gants blancs en chevreau. Fin des années 40, son fils Denis et Rose, l’épouse de celui-ci, rejoignent la ganterie. Sous leur direction, elle va connaître un bel essor. C’est Rose surtout qui en fera une entreprise florissante. Entreprenante et dynamique, elle multiplie les voyages pour faire connaître les gants Fabre à travers le monde. Créative, elle imagine des modèles pour les Maisons de haute-couture, faisant ainsi de ce simple accessoire un véritable produit de luxe. Femme d’affaires avisée, elle fait aussi évoluer l’outil de production en décidant de déménager les ateliers dans un lieu plus grand et plus moderne, en plein coeur de Millau.

Ni guerre ni crise n’ont abattu la Maison Fabre. Depuis sa création – pendant les années folles – à nos jours, elle a relevé tous les défis pour s’imposer comme une grande maison de tradition au savoir-faire artisanal d’exception et une référence incontournable en matière d’élégance. Elle aura pourtant rencontré bien des difficultés. Dans les années 1970 à 1990, alors que la ganterie française est en perte de vitesse et que de nombreux ateliers ont dû fermer leurs portes, la Maison Fabre a su échapper à ce sort funeste en lançant une ligne de maroquinerie – sur une idée de Louis Fabre, le fils de Denis et Rose. Si l’entreprise familiale est sauvée, elle n’en est pas moins dans une situation qui va s’avérer de plus en plus critique. Et en 1995, le constat est sans appel : il est urgent de restructurer et de mettre en place une nouvelle stratégie de développement afin de relancer l’activité. L’entreprise, pourtant, bénéficie d’atouts certains : un véritable héritage, un label « made in France », un savoir-faire incomparable détenu par des collaborateurs qualifiés, …

À l’aube de l’année 2000, la quatrième génération Fabre entre alors en scène. Les frères Jean-Marc et Olivier Fabre rejoignent leur père à la tête de la ganterie dans le but de réveiller la belle endormie et de lui donner un nouvel élan. Respectivement chargés de la gestion et de la logistique pour le premier et du développement commercial et du stylisme pour le second, les frères Fabre vont en quelques années redynamiser l’entreprise et contribuer à sa renaissance.

Avec le lancement d’une première collection de gants griffée « créateur » puis de sept collaborations en co-branding (2001-2002), la Maison Fabre renoue rapidement avec le succès. De son travail avec Polder, par exemple, naîtra un modèle devenu emblématique : les gants « Auto », ornés au poignet d’un bouton en graine de cocotier ou en corne. En 2005, Olivier Fabre fait appel à l’architecte Guy Falco pour rénover la manufacture de Millau. Aménagée à l’ancienne, elle est ouverte au public (visite guidée et gratuite) et accueille aujourd’hui 20 000 visiteurs par an. La même année, il lance une ligne pour enfant.

L’année 2008 marque un tournant important pour la Maison Fabre qui s’installe enfin à Paris, au 128 Galerie de Valois dans les jardins du Palais-Royal. Deux ans plus tard, elle ouvre un magasin rue des Saints-Pères, dans le 7ème arrondissement. En 2013, enfin, la marque rejoint la Cour des Senteurs à Versailles, un espace unique dédié à la culture du parfum. Dans cette nouvelle boutique, la Maison Fabre réaffirme avec force son savoir-faire, son énergie et son incroyable créativité en lançant une collection de gants parfumés et une ligne de maroquinerie en collaboration avec la maison franco-russe Zina de Plagny, fabricant historique de tissus.

Entouré de stylistes talentueux, Olivier Fabre a su renouveler les collections de la Maison Fabre et imposer la marque dans le monde de la mode sans rien perdre de son héritage. Régulièrement, la ganterie associe son savoir-faire au travail de grands créateurs tels que Christian Lacroix, Sonia Rykiel, Ann Demeulemeester, Vanessa Bruno, Karl Lagerfeld et de Maisons de prestige comme Chanel, Paule Ka, Bonpoint.

Ce renouveau créatif allié au remarquable savoir-faire de la Maison lui permettent aujourd’hui d’envisager l’avenir avec confiance. Ses gants raffinés, confectionnés dans des peausseries de grande qualité et au confort irréprochable, et son style résolument contemporain séduisent une clientèle toujours plus nombreuse, en France comme à l’étranger. Outre ses boutiques et un site marchand, la marque compte aujourd’hui 250 revendeurs dans le monde entier. Une véritable réussite pour cette entreprise demeurée familiale qui conjugue avec style tradition et modernité.

http://www.maisonfabre.com/

4 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *