Gérard Darel



Gérard Darel est une maison de mode française au style chic et simple qui a su s’imposer à travers le monde par l’élégance et la modernité intemporelles de son prêt-à-porter féminin haut de gamme et de ses collections d’accessoires et de maroquinerie.

L’histoire commence en 1971 à Paris lorsque les époux Danièle Darel et Gérard Gerbi ouvrent un magasin de détail dans le quartier du Sentier et lancent leur marque. Leurs créations révèlent alors ce qui fera le succès de Gérard Darel : un esprit simple, moderne et raffiné, des couleurs douces, des coupes classiques et fluides, … en bref un style chic décontracté et ultra féminin qui séduit irrésistiblement.

En 1987, la première boutique de son réseau de distribution ouvre ses portes, au coeur de Paris, dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés. Épuré et raffiné, le concept est à l’image de la mode Gérard Darel. Une mode qui s’inspire notamment du style de figures iconiques telles que Marylin Monroe ou Jackie Kennedy. En 1996, Danièle Darel fera d’ailleurs l’acquisition, lors d’une vente aux enchères chez Sotheby’s à New York, d’un collier de perles de verre ayant appartenu à l’ancienne First Lady. Celui-là même que Jackie Kennedy portait lorsque son époux, John Fitzgerald Kennedy, annonça sa candidature à la présidence des États-Unis. Largement médiatisé, cet évènement marque alors un tournant dans la vie de la petite marque française et lui permet de se faire connaître outre-Atlantique. Le mythique collier est réédité en plusieurs coloris par la maison Darel. Et c’est un immense succès ! Les femmes s’en emparent – parmi lesquelles de nombreuses personnalités comme Meryl Streep, Susan Sarandon, Charlize Theron ou Hillary Clinton – et le bijou devient un must-have de la marque.

Au fil des saisons, la maison Gérard Darel s’est imposée dans le monde de la mode comme une référence en matière d’élégance. Dans les années 2000, plus dynamique que jamais, elle entreprend de se singulariser. Avec, en 2003, le choix d’une nouvelle ambassadrice tout à fait inattendue – plus branchée, plus rock – en la personne de Charlotte Gainsbourg, actrice et chanteuse, véritable « incarnation d’un charme parisien décontracté, d’une élégance sans artifice, de l’allure et de la modernité ». Celle qui restera le visage de Gérard Darel jusqu’en 2008 va alors contribuer à rajeunir notablement l’image de la marque. Cette même année, la maison Darel décide de diversifier ses activités et lance le désormais mythique sac « 24 heures ». Résolument dans l’air du temps, ce sac élégant et facile à vivre crée l’engouement. Des fidèles clientes de la marque à leurs filles en passant par les fashionistas parisiennes, toutes vont adopter le sac « 24 heures ». Créé en cuir, décliné en raphia, en coton ou en laine, ce sac besace sera ensuite proposé en différents formats et une multitude de coloris. Un it-bag à un prix plutôt abordable, c’est une révolution ! En parallèle, la maison Darel lance Pablo, une ligne secondaire de prêt-à-porter plus jeune et tendance.

Dès lors, la maison Darel va poursuivre son ascension. « Grâce au positionnement unique de sa marque, une image forte, la qualité de ses produits et de son réseau de distribution, Gérard Darel a connu une croissance soutenue ». En 2008, la famille Gerbi-Darel décide d’ouvrir le capital de son entreprise au fonds d’investissement américain Advent International pour l’accompagner dans sa stratégie de développement à l’international. Déjà bien implantée dans de nombreux pays à travers un réseau de boutiques à l’enseigne, des concessions en grands magasins et des boutiques multimarques, la maison Darel souhaite en effet accélérer son expansion et conquérir de nouveaux marchés. Si Advent International prend le contrôle de la société, la famille Gerbi-Darel reste cependant aux commandes.

Depuis, la maison Gérard Darel a continué de se développer tout en conservant intactes l’identité et les valeurs de la marque. Référence incontournable dans le prêt-à-porter féminin haut de gamme et en maroquinerie, la société a largement déployé la griffe à l’international et compte aujourd’hui 300 points de vente dans le monde. Et ce n’est pas fini. En 2012, alors qu’elle enchaîne les ouvertures de boutiques et de corners, la marque dévoile un nouveau concept de boutique plus luxueux et choisit Elisa Sednaoui pour égérie.

http://www.gerarddarel.com/