Camaïeu

Camaïeu

Camaïeu est une enseigne française de prêt-à-porter féminin qui propose un large choix de vêtements et d’accessoires très tendances dans une gamme de prix accessibles. Acteur incontournable du secteur en France comme à l’étranger, Camaïeu s’appuie sur un important réseau de distribution.

Lancée en 1984 par Jean-Pierre Torck, Jean Duforest, Dominique Debruyne et Éric Vandendriessche, avec l’ouverture de deux premiers magasins à Roubaix, l’enseigne connaît une croissance rapide. En 1991, elle inaugure son 100ème magasin et enrichit son offre d’une ligne masculine. Puis d’une collection pour enfant (1994). Dans les années 90, Camaïeu est une enseigne à succès.

Mais face à l’arrivée sur le marché français de griffes plus créatives et offensives (comme Zara par exemple) et en raison de lourds investissements réalisés lors du rachat du réseau de magasins Tandy, Camaïeu rencontre des difficultés pour financer ses nouvelles activités et pour contrer la concurrence dans une conjoncture qui n’est plus aussi favorable au secteur du textile.

Dès 1996, la ligne homme est cédée à la famille Mulliez et la ligne enfant – devenue Okaïdi – reprise par Jean Duforest, l’un des associés-fondateurs de Camaïeu. Recentrée sur son activité femme, l’enseigne cible les jeunes femmes modernes aimant la mode. Dans le même temps, Camaïeu ferme des filiales à l’étranger pour se cantonner au marché français. En 1998, le fonds d’investissement 3i entre dans le capital de Camaïeu tandis que Paribas (présent depuis 1989) augmente notablement sa participation. Grâce à cette recapitalisation et à une nouvelle stratégie de développement, Camaïeu peut repartir sur des bases plus assurées, allant jusqu’à relancer, à partir de 2000, son expansion à l’international.

Après une introduction en bourse, deux OPA menées par Axa Private Equity (2005) et par le fonds d’investissement Cinven (2007),le lancement de son site de vente en ligne (2009), l’ouverture de nouveaux magasins, l’enseigne Camaïeu est enfin relancée. Jean-Pierre Torck, quant à lui, a quitté l’aventure. En 2011, Cinven qui détenait environ 65% du capital de Camaïeu procède au rachat de 30% supplémentaires. En juin, la société quitte la bourse de Paris.

En 2006, Camaïeu comptait 500 magasins. En 2013, ce chiffre est porté à 1060 points de vente (dont 612 en France) implantés dans 18 pays. Véritables espaces dédiés à la mode et à la féminité, ces magasins accueillent chaque semaine 100 nouveaux produits. Une offre pétillante, gaie, colorée, complice, féminine, actuelle et libre qui séduit chaque année 37 millions de clientes (pour 70 millions de produits vendus).

http://www.camaieu.fr

11 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *