Chanel

Chanel est une Maison française de luxe, une marque prestigieuse réputée de par le monde qui symbolise l’élégance parisienne, le style et l’allure. Haute-couture, mode, joaillerie, horlogerie, parfumerie, beauté … l’excellence et la créativité sont de mise dans tous les domaines chez Chanel, marque mythique s’il en est et l’un des plus beaux fleurons du luxe français. Entreprise familiale et indépendante, Chanel appartient – avec toutes ses activités – aux frères Wertheimer.

Née à Saumur le 19 qoût 1883, Gabrielle Chanel – dite « Coco Chanel » ou encore « Mademoiselle » – a commencé son incroyable parcours dans la couture à l’âge de 20 ans, en tant qu’employée dans un magasin de confection. Devenue modiste, elle ouvre au 21 rue Cambon à Paris sa première boutique de chapeaux, « Chanel Modes », en 1910. Portées par les grandes actrices françaises de l’époque, ses créations lui assurent succès et notoriété. Mais pas que … Contrastant avec ses chapeaux, son style vestimentaire – d’une élégante simplicité – fait fureur et est imité par le tout Paris. Trois ans plus tard, c’est une boutique de chapeaux, d’acessoires et de vêtements qui ouvre ses portes à Deauville, la station balnéaire très prisée des Parisiens fortunés. Inspirée par le vestiaire masculin, Gabrielle Chanel y introduit le sportswear avec une ligne de vêtements en jersey qui va révolutionner la relation que les femmes entretiennent avec leur corps mais aussi leur mode de vie.

Plus largement, Coco Chanel sera la première à détourner des vêtements, comme le pantalon alors réservé aux hommes, ou la marinière, un vêtement professionnel porté par les pêcheurs … Mais surtout, c’est Coco Chanel qui a libéré la femme du corset, en le démodant. Résolument moderne, la talentueuse couturière va très vite imposer son style … en adoptant une allure androgyne, en coupant ses cheveux, en mettant le bronzage au goût du jour, … Un style vestimentaire notamment qualifié aujourd’hui d’intemporel qui, au fil des années, mettra en avant de beaux basiques, de véritables incontournables de la mode contemporaine, à l’image par exemple de la fameuse petite robe noire.

En 1915, Coco Chanel – qui a tout particulièrement réussi à Deauville, où elle a emménagé – prend la direction de la côte basque et ouvre sa première Maison de Couture à Biarritz. Trois ans plus tard, à la fin de la guerre, elle rentre à Paris et installe sa Maison de couture au 31 rue Cambon.

Maison de couture à succès, en pleine ascension, Chanel lance son premier parfum en 1921. Son nom : « N°5 » ! « Ce parfum de femme à odeur de femme » – révolutionnaire par sa composition, son nom et sa présentation -, devenu mythique, né de la rencontre entre Gabrielle Chanel et le parfumeur Ernest Beaux. L’année suivante, Chanel lance « N°22 », ainsi nommé en référence à l’année de création du parfum ; un floral poudré – véritable parfum de peau – porté par la tubéreuse qui s’inspire du même esprit révolutionnaire et abstrait caractérisant « N°5 ». En 1924, la Société des Parfums Chanel est créée afin de produire et commercialiser les parfums et produits de beauté de la marque, et une première collection de maquillage (poudres et rouges à lèvres) est lancée. Côté parfums, Ernest Beaux enchaîne les créations avec en 1925 le lancement de « Gardénia », un soliflore innovant, inspiré du gardénia à défaut de camélia, la fleur préférée de Gabrielle Chanel, qui elle ne libère aucune odeur. En 1926, c’est au tour de « Bois des Îles » – l’un des tous premiers orientaux boisés créés dans l’histoire des parfums féminins – de faire son apparition. Composé d’ylang-ylang et de bois de santal, son nom fait référence aux années 20 et à l’engouement pour l’exotisme et le voyage qui caractérise cette époque. Le mouvement Art Déco a également encouragé l’utilisation d’ingrédients précieux. 1927 : « Cuir de Russie » – né de la rencontre entre Coco Chanel et le grand-duc Dimitri, cousin du Tsar Nicolas II – est lancé. Ce nouvel oriental cuivré se caractérise par une note prononcée de cuir, rappelant les selleries et par la mise en parfum de l’odeur de goudron de bouleau utilisé par les militaires russes pour imperméabiliser leurs bottes. Après les parfums, les bijoux (notez qu’un atelier de bijoux fantaisie existait chez Chanel depuis 1924). En 1932, Gabrielle Chanel met le diamant – monté sur platine – à l’honneur et présente dans son hôtel particulier du 29 rue du Faubourg Saint-Honoré, sa première collection de haute joaillerie intitulée « Bijoux de diamants ». Là encore, c’est le succès !

1935 : la créatrice est au sommet de sa gloire. Son bilan est éloquent : en 20 ans de carrière, elle a su imposer la marinière, le jersey, le pantalon, les bijoux fantaisie, le tweed, la petite robe noire (créée en 1926 ainsi que l’imperméable et la veste à boutons dorés), … En 1929, elle a intégré une boutique d’accessoires à sa Maison de couture, donnant ainsi naissance au « total look Chanel » ! Enfin, elle est également la première créatrice de mode à avoir donné naissance à un parfum et à une ligne de produits de beauté. Ainsi après une ascension fulgurante, elle emploie à l’époque 4000 personnes et possède 5 immeubles rue Cambon à Paris. Une croissance à laquelle la Maison devra pourtant bientôt mettre un terme. En effet, à l’annonce de la 2nde guerre mondiale en 1939, Gabrielle Chanel ferme sa Maison de couture (seule la boutique du 31 rue Cambon restera ouverte – les parfums et les accessoires continuant de bien se vendre durant le conflit) et après quelque temps passé en province, elle s’exile en Suisse.

Après-guerre, Mademoiselle retrouve Paris. Elle découvre alors le « New Look » de Christian Dior, une mode à l’opposé de la sobriété qu’elle avait imposée. Le 5 février 1954, à l’âge de 71 ans, elle fait son grand retour et rouvre sa Maison de couture avec un défilé événement et de toutes nouvelles créations. L’année suivante, elle crée ce qui deviendra une pièce emblématique de la Maison : le célébrissime sac matelassé avec sa chaîne dorée qui doit son nom, le « 2.55 », à sa date de création. Autre accessoire iconique : les souliers bicolores à bout noir (1957), confectionnés dans un cuir beige pour allonger la jambe et dotés d’un bout noir pour que le pied paraisse plus petit. Cette même année, Coco Chanel – considérée comme la « créatrice la plus influente du 20ème siècle » – reçoit un Oscar de la mode à Dallas.

Les années passent et la Maison Chanel est toujours présente dans le cœur des femmes et dans leur vestiaire. Côté parfums, c’est un autre parfumeur de talent – Henri Robert – qui officie. Chanel lui doit notamment « Pour Monsieur » (1955), le merveilleux « N°19 » (1970, un boisé floral vert créé en hommage à Gabrielle Chanel née un 19 août), ou encore « Cristalle » (1974). Les années passent et Gabrielle Chanel s’éteint … le 10 janvier 1971, à l’âge de 88 ans. Le lendemain, sa dernière collection couture est présentée. C’est un immense succès ! Véritable visionnaire, elle laisse derrière elle 60 ans de carrière ainsi qu’un style qu’elle a su imposer en fonction de ses « goûts et dégoûts » personnels.

1978 : Chanel ouvre un nouveau chapitre de son histoire avec le lancement de sa première ligne de prêt-à-porter et d’accessoires, baptisée « Chanel Boutique ». Et des tenues en maille, les premières de la marque … D’autres changements interviennent, avec l’arrivée notamment du parfumeur Jacques Polge (1981) qui succède à Henri Robert. Notez que son premier parfum féminin, chez Chanel, est l’emblématique « Coco », un oriental fleuri né en 1984. Pourtant, la Maison se fait moins flamboyante et rencontre des difficultés. Pour lui donner un nouveau souffle, relancer son activité et assurer sa pérennité, la Maison décide de nommer Karl Lagerfeld – talentueux créateur au sommet de son art, dont la réputation n’est plus à faire – en tant que directeur artistique de Chanel Mode (haute couture, prêt-à-porter et accessoires). Arrivé chez Chanel en 1983, il va très vite imposer son style tout en conservant les codes de la Maison si chers à Mademoiselle. Trois ans plus tard, il reçoit le « Dé d’Or » pour sa collection Automne-Hiver, un prix récompensant la collection haute couture la plus créative de l’année. Un « Lifestyle Achievement Award » pour l’ensemble de sa carrière, lui sera également décerné par le très influent « Council of Fashion Designers of America » en 2015.

Sous la direction de Karl Lagerfeld, Chanel va retrouver tout son prestige, tout son faste, et entrer dans une nouvelle ère d’expansion. Après avoir privilégié la mode, la Maison crée une ligne horlogère en 1987 et ouvre une première boutique dédiée avenue Montaigne. La montre « Première » lancée cette même année, sera la première d’une longue série de succès telle la montre iconique « J12 » (première montre sport de Chanel) née en 2000 par exemple. Quelques années plus tard, en 1993, Chanel donne naissance à une ligne de joaillerie ; en 1997, elle rejoindra la ligne horlogère au sein d’un hôtel particulier dédié, situé au numéro 18 de la place Vendôme.

Parfums, produits de maquillage, expositions, événements, … les années 2000 et 2010 seront créatives à souhait. Présente sur plusieurs marchés du luxe, la Maison Chanel n’a de cesse de se démarquer – dans le domaine de la publicité par exemple, avec deux courts-métrages créés en l’honneur du célèbre « N°5 », le parfum le plus vendu au monde -, et continue de se déployer et de rayonner dans le monde entier, grâce au talent immense de Karl Lagerfeld.

Aujourd’hui Karl Lagerfeld n’est plus. Depuis sa disparition – le 19 février 2019 -, c’est Virginie Viard, la directrice du studio de création (depuis 1997) et le bras droit du designer depuis 1987, qui occupe le poste de directrice artistique de la Maison Chanel. À charge pour elle, comme l’a déclaré Alain Wertheimer (co-propriétaire de Chanel) « d’assurer la création des collections pour continuer de faire vivre l’héritage de Gabrielle Chanel et de Karl Lagerfeld.

Visuel : Chanel

http://www.chanel.com

Marque mise à jour le 22 juillet 2019

30 Commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *