Biotherm

Biotherm est une marque française de cosmétiques de luxe, associant la puissance d’ingrédients aquatiques dans des soins avancés hautement efficaces, à des textures fraîches et sensorielles, pour une nouvelle qualité de peau et une beauté saine et durable. Elle est née de la rencontre d’une jeune cosméticienne visionnaire et de son mari – Jeanine et Georges Marissal – avec le Dr Jos Jullien qui, dans les années 40, perçait le secret des propriétés curatives des sources de Molitg-les-Bains (Pyrénées françaises) considérées de tout temps comme une fontaine de jouvence, en y découvrant le plancton thermal, « une flore de composition extrêmement riche, dont certains éléments ont des analogies avec certains éléments de la peau. »

Ayant pris conscience – donc – du formidable potentiel que pourrait présenter le plancton thermal dans une préparation cosmétique, le trio fonde Biotherm en 1952. Mais d’entrée, il faut affronter un obstacle majeur : celui de la préservation des propriétés actives, mais fragiles, du plancton une fois intégré dans une formule. En effet, de par sa nature organique instable, le plancton thermal se détériore rapidement dès qu’il est extrait de son milieu naturel. Les Marissal se mettent au travail et explorent les multiples façons de stabiliser le plancton. Ils inventent alors un procédé en deux temps au cours duquel le plancton est d’abord congelé à moins 80°, puis déshydraté sous vide ; la substance ainsi produite est une poudre légère appelée crenum, qui conserve les propriétés régénérantes originelles du plancton.

À tout juste 25 ans et autodidacte, Jeanine Marissal initie une approche nouvelle selon laquelle la peau est un organe complexe avec ses besoins propres. Elle va donc élaborer des formules prenant ces besoins en compte, en travaillant à partir des mécanismes naturels de la peau. Formulant et testant chaque produit elle-même, Jeanine Marissal crée trois premiers produits : la « Crème Triple Usage », « une crème, trois utilisations » pour répondre aux trois besoins essentiels de la peau – nettoyage, protection et hydratation – puis « Biotherm Cure », pour nourrir la peau lors des changements de saison et chaque fois qu’elle a besoin d’un complément de soin, et « Bio-Main », une crème hydratante et protectrice pour les mains.

Décision inhabituelle pour l’époque, c’est en pharmacie que les produits Biotherm vont être vendus. Pour lancer la marque et juger de la réaction des pharmaciens, Georges Marissal lui-même entreprend une vaste opération de démarchage, se déplaçant d’officine en officine. En 1953, il cède sa place aux premiers représentants de commerce embauchés par la marque. À la même époque, inspirée par les réactions de ses clientes, Biotherm lance un produit révolutionnaire : le « Savon Crème Thermale », une crème démaquillante en tube. La marque, ainsi, se fait connaître … jusqu’aux États-Unis et dans les pages du New York Times (1955). En 1957, les Marissal déposent à l’INPI un brevet pour leur « procédé de stabilisation par voie physique des complexes planctoniques thermominéraux ». La même année, avec le lancement de la « Crème Hydrothermale », Biotherm renforce encore son expertise dans le domaine de l’hydratation.

Alors que les années 1950 ont posé les bases de l’expertise de la marque en matière d’hydratation, la décennie suivante va donner naissance à une vague de produits techniques ciblant des besoins et des zones spécifiques du corps : première crème solaire, baptisée « La Crème Solaire », en 1961, première crème amincissante, « Biotherm A-R », un soin anticellulite formulé à partir d’un extrait végétal originaire de Birmanie en 1964, toute première crème raffermissante pour le buste du marché, « Bio-Buste Suractive », en 1968.

Les années 60, … alors que Biotherm commence à exporter (Belgique en 1967, Québec en 1969), elle assoit sa réputation de marque technique et crédible, capable d’apporter une solution ciblée à chaque problème/besoin de la peau. Dès la fin des années 1960, sa notoriété a dépassé les frontières et l’entreprise familiale est bientôt courtisée par une poignée de prétendants, au rang desquels des groupes cosmétiques américains et français … En 1970, c’est un groupe français qui l’emporte lorsque L’Oréal acquiert Biotherm.

Sous l’égide de L’Oréal, Biotherm va commercialiser ses produits dans 27 nouveaux pays au cours des 20 années suivantes ; d’abord en Europe, puis bien au-delà, notamment aux États-Unis dès 1985 et, grâce à un système de porte-à-porte avec un partenaire local, au Japon à partir de 1987. Nouvelle identité visuelle avec l’adoption du symbole de l’eau – la vague – dans sa communication, inauguration par la Princesse Grace de Monaco en 1974 du nouveau centre de recherches (et nouveau siège) établi par la marque dans la principauté, nouveaux produits comme le « Lait Corporel Anti-Desséchant », ce lait ultra-fluide aux agrumes devenu culte dont il se vend un flacon toutes les 20 secondes dans le monde, « Anti-Peau Sèche Visage », un nouveau soin hydratant, « Anti Rides Solaire », le premier soin solaire anti-rides lancé à une époque où les femmes s’adonnent encore au soleil sans conscience de ses effets sur le vieillissement ou encore – autre grande première – la « Crème Amincissante, formule activée », la première crème minceur au monde dont les tests cliniques font la preuve d’effets visibles sur la cellulite en seulement 2 mois, … Biotherm est en plein essor !

Les années 80 ne seront pas moins intenses. La marque continue de se construire et de se différencier, notamment lorsqu’elle devient en 1984, avec la nomination d’Elen Fitoussi à sa tête, la première marque du groupe L’Oréal managée par une femme. D’autres femmes, emblématiques, représentent aussi à l’époque la marque Biotherm : le mannequin australien Elle MacPherson (surnommée « The Body ») qui rejoint Biotherm en 1985, Florence Arthaud qui, en 1982 aux commandes de Biotherm II, un trimaran, dispute – aux couleurs de la marque – La Route du Rhum ; une course transatlantique en solitaire qu’elle sera la première femme à remporter, 8 ans plus tard. Les années 80, c’est aussi l’émergence de nouvelles aspirations. En 1985, alors que Biotherm devient la première marque de beauté à développer une ligne de soins premium dédiée aux hommes, la marque ouvre un centre de Thalasso-Esthétique dans l’élégante cité balnéaire de Deauville. La même année, elle lance « Spécial Rides » et « Amincissant 15 Jours », des soins ciblés aux résultats démontrés par des tests cliniques ainsi que « Biologics », sa première ligne de soins composée de trois formules différentes selon l’âge de la femme (30, 40 et 50 ans).

Après 20 années de recherche qui ont permis d’isoler la fraction la plus pure du plancton par bio-fermentation, l’équipe de biologistes de Biotherm dirigée par Lucien Aubert parvient, en 1990, à en obtenir la fraction la plus active, l’extrait de Plancton Thermal Pur. À l’ouverture du centre de biotechnologies Biotherm de Tours en 1994, la culture du plancton thermal s’installe dans l’unité dédiée à la production des micro-organismes. Durant cette décennie, la marque va lancer, notamment, deux produits qui deviendront des best-sellers : « Eau Vitaminée », sa première eau de soin nourrissante en 1997 et « Aquasource », un soin hydratant concentrant l’équivalent de 5 000 litres d’eau thermale dans une texture gel-crème innovante en 1998 (= équivalent de la concentration d’Extrait de Plancton Thermal Pur dans un pot de 50ml). Véritable produit iconique, il s’en vend aujourd’hui un pot toutes les 8 secondes dans le monde. Sous l’impulsion de Jean-Paul Agon, directeur général de Biotherm de 1990 à 1994, Biotherm étend la distribution de ses produits à travers le monde. Ils seront commercialisés dans 10 pays supplémentaires au cours des années 1990, notamment en Amérique Latine et en Asie. À la fin de la décennie, la marque de cosmétiques est présente dans plus de 50 pays et 15 000 points de vente.

Les années 2000 donnent à Biotherm l’occasion d’aller encore plus loin. Les biologistes vont développer, notamment, une gamme inspirée par la science des gènes pour cibler les signes visibles de l’âge. « Skin Vivo » – lancé en 2009 – est le premier soin réversif anti-âge qui rajeunit la peau en stimulant le renouvellement cellulaire. Il contient des doses record d’Extrait de Plancton Thermal Pur et du Reverserol SV, un extrait de feuille d’épi d’or (Senna alata), qui a la capacité, in vitro, de rajeunir la peau en défendant l’ADN. Les années 2000, c’est aussi d’autres produits hautement performants tels que « Age Fitness », le premier traitement anti-âge conçu à partir de concentré de feuilles d’olivier (2001) ou « Celluli Laser », le premier soin minceur haute précision inspiré par des technologies de pointe. C’est enfin l’occasion pour Biotherm de collaborer avec Vanessa Bruno à la création de son premier parfum, et avec le constructeur automobile Renault sur le premier prototype de « voiture spa », la ZOE Z.E. pour Zéro Émission, une voiture 100 % électrique équipée d’un diffuseur de parfums créés par Biotherm.

Pour son 60ème anniversaire en 2012, Biotherm s’offre une nouvelle plateforme de biotechnologie bleue – Beauty From the Deep – dédiée à la production de molécules nouvelle génération issues de la biodiversité aquatique, en utilisant notamment les méthodes les plus modernes d’ingénierie biotechnologique. Cette unité de production, basée dans le centre de recherches de Tours, collabore avec d’éminents scientifiques et ses principaux fournisseurs de matières premières pour étudier, isoler et cultiver micro-organismes, micro-algues et macro-algues marins et d’eau douce qui contribueront à la performance des soins de demain. Cette même année, Biotherm lance Water Lovers, un appel mondial pour agir et soutenir Mission Blue (une campagne en faveur de la protection des océans) et une charte de préservation de l’eau applicable à l’ensemble de la marque.

Dans les années 2010, les lancements de nouveaux produits, toujours plus innovants, plus performants, plus puissants, s’enchaînent : le duo « Body Sculpter » et « Celluli Eraser », un traitement en deux étapes pour raffermir le corps et lutter contre la cellulite jour et nuit (2013), « Blue Therapy Serum-in-Oil » et sa nouvelle texture révolutionnaire dans le monde du soin en 2013, « Life Plankton Essence » en 2014, une nouvelle technologie Sun Sea Wind Repair® en 2014 également. Cette même année, Biotherm fait progresser son expertise en matière de jeunesse cellulaire, avec « Skin-Best » et grâce aux propriétés nutritionnelles de la spiruline et aux antioxydants de l’astaxanthine. En 2015, la marque révolutionne le paysage des huiles avec « Skin Best Liquid Glow », la première huile qui ravive instantanément l’éclat du teint pour une peau vivifiée et visiblement plus jeune, et lance le nouveau « Blue Therapy Accelerated », un sérum qui adoucit et embellit instantanément la peau. 2016 : doté d’actifs hydratants lissants et repulpants nouvelle génération, le soin « Aquasource Everplump » va encore plus loin dans la performance hydratante et le masque « Skin Best Wonder Mud » – ciblé contre les méfaits de la pollution urbaine – réoxygène la peau des citadines.

Et ça continue … en 2017, Biotherm lance, notamment, « Blue Therapy Multi-Defender SPF 25 », une crème incroyable à la texture mousse fraîche et ultra-légère qui corrige les signes de l’âge tout en protégeant la peau des agressions extérieures, ou « Skin Fitness », sa première ligne de soins premium qui prolonge les bienfaits du sport, le soin révolutionnaire à la texture gel élastique, malléable à volonté, « Aquasource Everplump Night », dont la formule réagit à l’obscurité, ou encore « Skin Oxygen », une ligne de soins détoxifiante, … En 2018, « Life Plankton », la seule gamme enrichie avec 5% de Plancton de Vie™, s’étoffe avec le masque en tissu « Life Plankton Essence-In-Mask » – puis en 2019 avec la crème « Life Plankton Eye » et le sérum « Life Plankton Elixir » -, « Bath Therapy », une ligne de rituels pour la douche et le bain aux propriétés régénérantes, inspirés des infusions de bain d’antan, voit le jour. Autres nouveautés – en 2019 – qui démontrent de nouveau la grande expertise de Biotherm dans les soins de la peau et en matière d’hydratation : « Sensitive Force », la première gamme de soins conçue pour la peau sensible de l’homme, les « Aqua Super Concentrates », des soins hydratants ciblés, ou encore le soin pour homme « Fermented Clear Essence », dernier-né de la gamme Aquapower, …

Pionnière de la biologie cellulaire cutanée depuis la découverte des effets réparateurs du Plancton de Vie™ en 1952 et experte en « Blue Biotechnology » (= l’exploration et l’exploitation des nombreux organismes marins (…) en vue de concevoir de nouveaux produits), Biotherm retranscrit – dans une approche durable et saine de la cosmétique – toute la force de ces ingrédients actifs dans une gamme exclusive de soins aussi agréables qu’efficaces.

http://www.biotherm.fr

Marque mise à jour le 7 avril 2019